Banque centrale européenne

06 juin 2019 14:53; Act: 06.06.2019 15:18 Print

Des taux directeurs au plus bas jusqu'à mi-​​2020

La Banque centrale européenne a maintenu, jeudi, ses taux directeurs au plus bas et n'y touchera pas avant «la fin du premier semestre 2020».

storybild

La Banque centrale européenne, confrontée à la dégradation des perspectives de croissance et d'inflation, exclut désormais de relever le coût du crédit avant mi-2020. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Banque centrale européenne a maintenu, jeudi, ses taux directeurs au plus bas et n'y touchera pas avant «la fin du premier semestre 2020», une échéance repoussée de six mois par rapport à sa dernière réunion d'avril. Le principal taux de refinancement a été maintenu à zéro tandis que les banques vont continuer à payer auprès de la BCE un intérêt négatif de 0,40% pour les liquidités dont elles n'ont pas l'utilité immédiate.

L'institution monétaire, confrontée à la dégradation des perspectives de croissance et d'inflation, exclut désormais de relever le coût du crédit avant mi-2020, alors qu'elle parlait jusqu'en mars de «l'été 2019», puis de la «fin 2019», dans ses deux dernières décisions. La BCE a par ailleurs détaillé son nouveau programme de prêts géants aux banques annoncé en mars, qui seront lancés à raison de sept vagues entre septembre prochain et mars 2021, avec à chaque fois une échéance de deux ans.

L'institut a indiqué que chaque prêt serait accordé au taux «supérieur de 10 points de base» à la moyenne des taux appliqués lors d'opérations classiques de refinancement, actuellement à 0%. Pour les banques qui distribueront une large quantité de crédits dans l'économie, ce taux pourra même descendre jusqu'au taux d'intérêt moyen sur les dépôts majoré de dix points de base, soit -0,30%.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • David le 07.06.2019 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    La bulle de l'immobilier va continuer de gonfler comme une montgolfière. Le jour où les taux remonteront, ça fera très mal

  • FullmétalJF le 06.06.2019 23:02 Report dénoncer ce commentaire

    Ces décisions tuent l'épargne des citoyens et la rejettent au rang des souvenirs du temps passé. Qui l'aurait cru ?

  • platini le 08.06.2019 11:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de crédit ou un crédit limité de 500€ sur 3ans, et vous dépenser le reste pour profiter de la vie et de ses plaisir! Un jour vous n’aurez plus rien et finalement vous n’aurez profité de rien! C’est maintenant, pas demain !

Les derniers commentaires

  • platini le 08.06.2019 11:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de crédit ou un crédit limité de 500€ sur 3ans, et vous dépenser le reste pour profiter de la vie et de ses plaisir! Un jour vous n’aurez plus rien et finalement vous n’aurez profité de rien! C’est maintenant, pas demain !

  • David le 07.06.2019 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    La bulle de l'immobilier va continuer de gonfler comme une montgolfière. Le jour où les taux remonteront, ça fera très mal

  • FullmétalJF le 06.06.2019 23:02 Report dénoncer ce commentaire

    Ces décisions tuent l'épargne des citoyens et la rejettent au rang des souvenirs du temps passé. Qui l'aurait cru ?

    • @FullmétalJF le 07.06.2019 12:34 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement et les plus riches du monde sont de nouveau les gagnants, ils s'achètent des immeubles partout dans le monde et surtout en Europe à un taux très réduits et ils ont le moyen de spéculer en bourse...

  • Le sage le 06.06.2019 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la croissance par le crédit .... en fournissant de l'argent aux banques qui elles s'en servent pour spéculés et augmenter de façon incroyable les inégalités . sans régulation et contrôle de la spéculation et des banques ça va faire très très mal !

    • Captain Obvious le 07.06.2019 08:21 Report dénoncer ce commentaire

      Cela ne sert pas les banques ces taux bas mais plutôt les Etats. Ensuite le marché immo et la Bourse donc les gros porteurs et grosse fortune.

    • lamouette le 07.06.2019 09:42 Report dénoncer ce commentaire

      le problème est que nous sommes arrivés au bout de notre logique de croissance par l'emprunt, tout le monde est surendetté et une remontée des taux pénaliserait tout le monde !

    • Egaalwaat le 07.06.2019 12:32 Report dénoncer ce commentaire

      oui et les grands profitants sont de nouveau les plus riches, cela ne peut pas continuer encore longtemps...

  • Lulu le 06.06.2019 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c‘est le moment de tendre l‘arc