Commerce

18 octobre 2019 09:08; Act: 18.10.2019 09:41 Print

En affaires, le rêve africain de la Russie

La Russie possède de vraies ambitions économiques en Afrique, mais doit surmonter un retard de trente ans sur un terrain occupé par les Occidentaux et la Chine.

storybild

Le président russe Vladimir Poutine (à droite) et Filipe Nyusi, président du Mozambique. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des diamants aux armes, du nucléaire au pétrole, la Russie a de vraies ambitions économiques en Afrique, mais doit surmonter un retard de trente ans sur un terrain occupé par les Occidentaux et la Chine. Après le long coup d'arrêt dû à la chute de l'URSS, le Kremlin, qui organise les 23-24 octobre son premier «sommet Russie-Afrique» doublé d'un grand forum économique, croit venue l'heure de son retour. La conjoncture s'y prête. Après cinq ans de sanctions économiques occidentales, la Russie cherche de nouveaux partenaires et des débouchés pour conjurer sa croissance atone.

Encore qualifiée de «nain» économique en Afrique, elle y a pourtant une présence économique comparable à celle de la Turquie, un autre acteur en pleine expansion. Les échanges avec le continent s'élevaient en 2018 à 20 milliards de dollars, soit moins que la moitié de la France et dix fois moins que la Chine, mais la dynamique est positive. Ainsi les exportations russes vers l'Afrique ont doublé en trois ans, et comptent désormais pour 4% de l'ensemble de ses exportations, contre 1% il y a cinq ans.

«La Russie a un avantage compétitif»

Pour une fois, les premiers produits russes exportés ne sont pas des hydrocarbures ou des minerais, mais des céréales et, sans surprise, des armes, l'Afrique représentant 15% des ventes militaires du deuxième exportateur mondial d'armement. Mais elle se fait aussi une place dans le pétrole au Ghana ou au Nigeria, s'est bien installée dans le secteur du diamant en Angola et avance ses pions dans le nickel ailleurs.

Pour Charles Robertson, économiste principal de Renaissance Capital, «la Russie a un avantage compétitif, ses compétences dans les armes, dans les hydrocarbures, sont meilleures que celles de la Chine». Et selon lui, Moscou n'arrive pas trop tard : «L'Afrique va continuer à croître, la croissance y sera la plus rapide du monde d'ici à 2030. Le gâteau grandit». Pour le moment, les échanges sont très inégalement répartis, 80% étant destinés à l'Afrique du Nord, Algérie et Égypte en tête.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ben-J le 19.10.2019 03:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mieux vaut être pro russe pour l’Europe que pro États-unis, quoi qu’il en soit la Russie a des investissements plus sains, et durables. Ils seront bons partenaires en Afrique. Si seulement ils pouvaient être partenaires en Amérique latine

  • Le Russe le 18.10.2019 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vladimir Vladimirovitch pense toujours sur la Chine est notre amie mais moi je dis bof bof. Mieux vaut se méfier.

  • Henry le 18.10.2019 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Officieusement la Chine n'a pas fallu

Les derniers commentaires

  • Ben-J le 19.10.2019 03:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mieux vaut être pro russe pour l’Europe que pro États-unis, quoi qu’il en soit la Russie a des investissements plus sains, et durables. Ils seront bons partenaires en Afrique. Si seulement ils pouvaient être partenaires en Amérique latine

    • Poutine le 19.10.2019 13:13 Report dénoncer ce commentaire

      Oui bravo, bien dit, tout à fait d'accord, il faut soumettre à la Russie car c'est pour notre plus grand bien, bien dit!

  • Henry le 18.10.2019 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Officieusement la Chine n'a pas fallu

  • Le Russe le 18.10.2019 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vladimir Vladimirovitch pense toujours sur la Chine est notre amie mais moi je dis bof bof. Mieux vaut se méfier.

    • agent 212 le 18.10.2019 12:58 Report dénoncer ce commentaire

      Toujours est-il que la Chine respecte la Russie . Contrairement au européens. L'Europe aurrait tellement mieux fait de se trouner vers l'Est plutot que de s'agenouiller devant les USA.

    • Redbull 57 le 18.10.2019 14:51 Report dénoncer ce commentaire

      Je crois que les habitants des pays qui se "sont tournés" vers l'Est par la force des choses (rideau de fer) ont un avis "légèrement" différent du vôtre... Il suffit juste d'ouvrir un livre d'Histoire...

    • LutherPasKing le 18.10.2019 15:48 Report dénoncer ce commentaire

      @Rebull57 Toujours à faire l'amalgame entre l'URSS (qui a disparu il y a trente ans) et la Russie ? Vous confondez aussi l'Allemagne actuelle et celle de 1940 ?

    • Lénine Staline Poutine le 18.10.2019 16:42 Report dénoncer ce commentaire

      Oui bien dit, la Russie de 2019 n'est pas l'URSS de 1939

    • Censuré 57 le 18.10.2019 17:02 Report dénoncer ce commentaire

      @ Luther : Réponse censurée (pour pas changer...) mais je me demande à quel moment l'Europe aurait dû se tourner vers l'Est au lieu des USA ? Entre 1945 et 1949 (création de l'Otan) ? Oui, clairement la meilleure période pour se tourner vers la Russie...

    • PELAGIVS le 18.10.2019 19:35 Report dénoncer ce commentaire

      En raison de la contribution américaine à notre libération, puis du plan Marshall dont nous avons abondamment bénéficié pour la reconstruction de l'Europe, il était moralement impossible de claquer la porte au nez des USA pour aller rejoindre l'est quand les premières rivalités Est/Ouest sont apparues ...

    • agent 212 le 18.10.2019 19:53 Report dénoncer ce commentaire

      L'europe aurait du creer des liens fort avec la Russie depuis 1989.

    • Luther le 18.10.2019 23:08 Report dénoncer ce commentaire

      @57 Après la chute du communisme, l'Europe aurait du nouer des relations plus profondes avec la Russie (économie, culture, etc). Après la Guerre froide, nous aurions du faire avec la Russie ce qui a été fait avec l'Allemagne après la guerre 39-45 : faire de l'ancien ennemi un partenaire. Une erreur grossière... et historique.

    • AllonsDonc le 19.10.2019 15:00 Report dénoncer ce commentaire

      Avec des "si" on referait le monde ! Lors de sa chute, l'URSS était en délabrement complet, quel intérêt pour l'UE ? Partout il y avait des services militaires ou l'on préparait les jeunes européens à faire face à une attaque soviétique, la Russie était l'ennemie, cela n'allait pas de soi. De plus l'UE à eu à faire face à l'arrivée de tous les pays "satellites" de l'URSS qui voulaient intégrer l'Union pour s'éloigner du joug de Moscou ... Tous étaient en ruine également et il a fallu les perfuser économiquement pendant des années ... alors aller payer pour les russes en plus ???

    • URSS détruite le 19.10.2019 15:22 Report dénoncer ce commentaire

      Tous les pays "satellites" de l'URSS auraient du rester bien soumis à l'URSS, voilà tout, leurs citoyens ne pensaient qu'à manifester pour la liberté et la démocratie et voilà bien le résultat, l'URSS était détruite!