Selon une étude

04 avril 2018 08:53; Act: 04.04.2018 12:40 Print

Être ruiné après 50 ans réduit l'espérance de vie

Se retrouver soudainement ruiné à plus de cinquante ans augmenterait de 50% le risque de mourir au cours des 20 années suivantes, affirme une étude publiée mardi.

storybild

Avoir de l'argent puis le perdre est presque aussi mauvais pour votre espérance de vie que n'en avoir jamais eu.

Sur ce sujet
Une faute?

Parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), cette étude est la première du genre sur le long terme. Elle examine l'impact sur la santé de la perte de 75% ou plus des biens d'une personne sur une période de deux ans. Près d'un quart des Américains âgés de 51 ans et plus ont vécu ce scénario, selon l'étude. La perte des économies de toute une vie a peut-être connu un pic pendant la crise de 2007-2010, mais des Américains ont subi de telles situations à un rythme relativement constant ces 20 dernières années, «quel que soit le climat économique général», révèle l'étude.

«Nous avons découvert que perdre les économies de toute une vie avait un impact profond sur la santé d'une personne sur le long terme», a affirmé l'auteur principale de l'étude, Lindsay Pool, de la faculté de médecine Feinberg de l'université de Northwestern. Les chercheurs ont également étudié un groupe de personnes du même âge mais à bas revenus et n'ayant jamais été riches, découvrant que leur risque de mourir au cours des 20 années suivantes était de 67% plus élevé que celui des personnes dont les économies avaient connu une croissance stable au cours de leur vie.

Anxiété plus forte

«La découverte la plus surprenante a été qu'avoir de l'argent puis le perdre est presque aussi mauvais pour votre espérance de vie que n'en avoir jamais eu», a dit Mme Pool. Ce risque plus élevé pourrait s'expliquer par la difficulté à payer les soins médicaux et par l'impact sur la santé de l'anxiété due à des pertes financières élevées. L'étude est basée sur les informations fournies par plus de 8 700 personnes ayant participé à un sondage national de long terme mené par l'Institut national sur le vieillissement. Les participants avaient entre 51 et 61 ans au moment de leur inscription.

En 2016, une étude parue dans la revue britannique The Lancet avait indiqué que la hausse du chômage et les coupes budgétaires dans le secteur de la santé, consécutifs à la crise financière de 2008, auraient contribué à une surmortalité par cancer de plus d'un demi-million de personnes dans le monde.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Go2Divorce le 04.04.2018 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle bonne nouvelle. C'est particulièrement et souvent la situation des hommes qui divorcent et qui par l'appplication des lois archaïques se trouvent ruinés... En plus, en mourrant plus précocement, l'ex-femme profitera plus tôt de la pension de reversion. Bref, c'est le ticket doublement gagnant de la loterie. Il serait mieux de divorcer tôt.

  • Zen le 04.04.2018 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n’est pas un article sur le clan des divorcés ! « La perte des économies de toute une vie a peut-être connu un pic pendant la crise de 2007-2010, mais des Américains ont subi de telles situations à un rythme relativement constant ces 20 dernières années, quel que soit le climat économique général, révèle l'étude »

  • torolkozo le 04.04.2018 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le contraire aurait été étonnant de toute évidence ...

Les derniers commentaires

  • Sam1952 le 04.04.2018 15:19 Report dénoncer ce commentaire

    Des revers de fortune , tout le monde en connaît plus ou moins important !!!, mais beaucoup , par négligence , naïveté , et insouciance !!!!...... après ! , je plains les revers négatifs dûs a une multiplication de problèmes , santé , boulot , divorce !!!!!... il faut être vigilant toute sa vie !!!!

  • torolkozo le 04.04.2018 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le contraire aurait été étonnant de toute évidence ...

  • Jean II le 04.04.2018 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une base de 50 ans en étant ruiné et si on peut tirer encore environ 20 ans , on arrive à 70 ans pas trop mal ...

  • Zen le 04.04.2018 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n’est pas un article sur le clan des divorcés ! « La perte des économies de toute une vie a peut-être connu un pic pendant la crise de 2007-2010, mais des Américains ont subi de telles situations à un rythme relativement constant ces 20 dernières années, quel que soit le climat économique général, révèle l'étude »

  • didi le 04.04.2018 09:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Haha quelle idée ....... et femmes dans tout ça !!! Quand elle meurt , l’homme profite pas ?

    • Statistik le 04.04.2018 09:53 Report dénoncer ce commentaire

      Statistiquement, l'homme meurt avant