Réseaux sociaux

15 mars 2019 11:47; Act: 15.03.2019 12:31 Print

Facebook perd sa figure historique, Chris Cox

Le réseau social a annoncé le départ de son chef produit et proche collaborateur de Mark Zuckerberg, ainsi que de Chris Daniels, directeur de WhatsApp.

storybild

Chris Cox, 36 ans, quitte l'entreprise après 13 années passées chez Facebook. (photo: Sunday Alamba)

Sur ce sujet
Une faute?

Facebook a annoncé jeudi le départ de Chris Cox, l'un de ses membres historiques, au moment où le réseau social est confronté à une cascade d'ennuis, liés notamment à l'exploitation des données privées de ses utilisateurs.

Chris Cox, chef de la division produits de Facebook, a lui-même relayé cette annonce sur sa page Facebook, affirmant qu'il avait décidé de quitter l'entreprise «avec une grande tristesse», après treize ans de carrière au sein du réseau social créé en 2004.

La raison de son départ n'a pas été précisée. Mais dans un communiqué diffusé au nom de Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook précise que «ces dernières années, Chris m'a fait part de son désir de faire quelque chose d'autre». «Mais après 2016, nous avons réalisé tous les deux que nous avions encore beaucoup de choses importantes à réaliser dans l'optique d'améliorer nos produits pour la société, et il a décidé de rester», écrit encore M. Zuckerberg, qui affirme que M. Cox ne sera pas remplacé dans l'immédiat.

Départ du responsable de WhatsApp

Outre Chris Cox, Facebook a également annoncé le départ de Chris Daniels du service de messagerie instantanée WhatsApp, propriété de Facebook. Au rang des nominations, le réseau social a annoncé l'arrivée de Will Cathcart à la tête de WhatsApp, et celle de Fidji Simo aux manettes de l'application Facebook, après avoir jusqu'à présent été en charge de la vidéo, des jeux vidéo, et de la monétisation au sein du réseau.

Un contexte difficile

Cette réorganisation au sein des instances dirigeantes du groupe intervient dans un contexte difficile pour la société de Mark Zuckerberg aux 2,3 milliards d'usagers. Depuis plusieurs mois, les scandales sur l'utilisation des données privées des utilisateurs du réseau social se sont multipliés, affaiblissant la crédibilité de Facebook aux yeux du public et des autorités.

Une enquête pénale, lancée par des procureurs à New York, autour de ses partages de données personnelles avec d'autres groupes technologiques a été ouverte, selon le New York Times mercredi soir.

Au même moment, une énorme panne a affecté les services de Facebook de diverses manières un peu partout dans le monde, avant de se résorber progressivement jeudi. Le réseau social a expliqué qu'elle était due à «un changement de configuration des serveurs».

Telegram profite de la panne de Facebook

Cette panne a fait le bonheur de l'app de messagerie chiffrée de bout en bout Telegram. Son patron, Pavel Dourov, a annoncé jeudi, avoir gagné 3 millions de nouveaux usagers au cours des dernières 24 heures, sans pour autant faire le lien avec les dysfonctionnements ayant affecté Facebook, WhatsApp et Instagram. Une augmentation de sa base d'utilisateurs très importante pour cette plateforme qui comptait 200 millions d'utilisateurs actifs l'an passé. «C'est bien. Nous avons une vraie politique de vie privée et de la place illimitée pour tout le monde», a commenté le dirigeant russe.

(L'essentiel/man/afp)