Economie

03 janvier 2018 16:09; Act: 03.01.2018 16:18 Print

Google a transféré des milliards aux Bermudes

La maison-mère de Google, a transféré 15,9 milliards d'euros vers une société-écran aux Bermudes en 2016, lui évitant des milliards d'impôts.

storybild

«Nous payons toutes les taxes dues et nous nous conformons aux lois fiscales de chaque pays dans lequel nous opérons», a réagi un porte-parole de Google.

Sur ce sujet
Une faute?

Alphabet Inc, maison-mère de Google, a transféré 15,9 milliards d'euros des Pays-Bas vers une société-écran aux Bermudes en 2016, lui évitant des milliards de dollars d'impôts, selon des documents officiels cités par l'agence Bloomberg.

La technique d'optimisation fiscale utilisée, composée du «Double Irish» (le «double Irlandais») et du «Dutch Sandwich» (le «sandwich néerlandais»), «consiste à transférer des revenus d'une filiale irlandaise vers une entreprise néerlandaise sans employé, et ensuite vers une boîte aux lettres aux Bermudes possédée par une autre société enregistrée en Irlande», selon des déclarations à la Chambre de commerce néerlandaise.

En 2016, le montant ainsi transféré était 7% plus élevé que l'année précédente. «Nous payons toutes les taxes dues et nous nous conformons aux lois fiscales de chaque pays dans lequel nous opérons», a réagi un porte-parole de Google dans un communiqué.

D'après ses déclarations au fisc américain, le taux global d'imposition effectif de Google était de 19,3% en 2016. Sur la base de ce taux d'imposition, les économies réalisées par le géant américain se seraient élevées cette année-là à 3,7 milliards de dollars (3,1 milliards d'euros).

Sur la base du taux en vigueur en Irlande de 12,5%, l'économie réalisée n'est plus que de 2,4 milliards de dollars (2 milliards d'euros). Fin 2016, le géant numérique détenait 60,7 milliards de dollars (50,5 milliards d'euros) outre-mer pour lesquels il n'avait pas encore payé d'impôts aux États-Unis, toujours selon Bloomberg.

Déjà des accords

Faisant l'objet de poursuites dans plusieurs pays, Google est notamment parvenu à des accords avec les fiscs britannique et italien, leur reversant quelques centaines de millions d'euros. Le gouvernement français a par ailleurs ouvert la porte le 24 juillet dernier à une transaction avec Google après l'annulation par le tribunal administratif de Paris d'un redressement fiscal de 1,15 milliard d'euros infligé au géant américain.

Google, mais aussi Apple, Facebook et Amazon -l'ensemble étant souvent désigné sous l'acronyme GAFA-, sont régulièrement accusés de pratiquer l'optimisation fiscale grâce à des montages financiers. Ces entreprises transfèrent des bénéfices réalisés dans toute l'Union européenne (UE) dans un seul État membre, comme l'Irlande ou le Luxembourg, où elles bénéficient d'un taux d'imposition avantageux.

Selon la Commission européenne, le taux d'imposition effectif sur le bénéfice des colosses du numérique dans l'UE est en moyenne de 9%, contre plus de 20% pour les entreprises traditionnelles.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lulul le 03.01.2018 17:16 Report dénoncer ce commentaire

    Ces montages fiscaux sont tout à fait légaux dans certains pays (et très répandus). Du point de vue moral le doute subsiste. Mais qui se soucie de la moralité quand il s'agit de remplir son portefeuille ?

  • L'argonaute le 03.01.2018 16:43 Report dénoncer ce commentaire

    L’évasion fiscale, ça n'existe pas! Tous les pays cités sont blancs comme neige!

  • Prolux le 04.01.2018 07:56 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut 's'attaquer aux intermédiaires, et faire que l'Europe soit unie. Malheureusement certains pays n'y veulent rien entendre . Je suis européen et me dis que ces GAFA vivent sur notre dos. Tristes politiciens et Chefs d’État. Des gens meurent mais on regarde ailleurs.

Les derniers commentaires

  • Prolux le 04.01.2018 07:56 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut 's'attaquer aux intermédiaires, et faire que l'Europe soit unie. Malheureusement certains pays n'y veulent rien entendre . Je suis européen et me dis que ces GAFA vivent sur notre dos. Tristes politiciens et Chefs d’État. Des gens meurent mais on regarde ailleurs.

  • lulul le 03.01.2018 17:16 Report dénoncer ce commentaire

    Ces montages fiscaux sont tout à fait légaux dans certains pays (et très répandus). Du point de vue moral le doute subsiste. Mais qui se soucie de la moralité quand il s'agit de remplir son portefeuille ?

    • Vincent le 03.01.2018 18:51 Report dénoncer ce commentaire

      Google fait vivre plus de 72000 employés à travers le monde en 2017 alors que la société n'était formée que de 8 personnes en 1999. Je crois que toute société et état signerait des deux mains pour pouvoir se prévaloir d'une telle croissance en terme d'emplois. Alors franchement, si ces montages fiscaux (légaux) permettent d'atteindre ce niveau je ne vois pas en quoi c'est immoral ; le plus important, c'est de créer du travail et de la richesse pour pouvoir continuer à investir et à se développer.

    • effet additionnel? le 03.01.2018 23:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      question: avec ses 72k employés, combien d entreprises de 50 employés ont fermées ou n ont pas eté crees alors qu elles auraient crees plus d employés et plus dimpots?

    • @effet additionnel? le 04.01.2018 07:30 Report dénoncer ce commentaire

      Vous vous posez les mauvaises questions. En plus des 72000 employés , Google génère des emplois indirects et de ce fait, permet à de nombreuses PME de travailler. L'objectif d'une société est de faire des benefices, de se developer et non de payer des impôts pour le plaisir d'en payer. Vous meme, lorsque vous effectuez votre declaration d'impôts, vous utilisez toutes les deductions possibles pour réduire la note finale ; les sociétés font la meme chose mais à leur niveau.

    • L'argonaute le 04.01.2018 14:26 Report dénoncer ce commentaire

      Ah, sous prétexte que google, amazon, facebook et apple générent des emplois, ils sont au dessus de la moralité et des lois? Quelle curieuse façon de raisonner.

  • L'argonaute le 03.01.2018 16:43 Report dénoncer ce commentaire

    L’évasion fiscale, ça n'existe pas! Tous les pays cités sont blancs comme neige!