États-Unis

24 août 2018 09:49; Act: 24.08.2018 11:08 Print

Harcèlement sexuel: Uber devra payer 1,9 million

Le service de location de voitures avec chauffeur va verser près de 1,9 million de dollars à des employés plaignants.

storybild

La société essaie de redorer son image après plusieurs scandales.

Sur ce sujet

Uber a trouvé un accord pour tourner la page d'un embarrassant scandale de harcèlement sexuel. Selon Bloomberg, l'app de réservation de voitures avec chauffeur versera un total de 1,9 million à 56 employés, actuels et anciens. Chaque plaignant recevra donc près de 34 000 dollars en moyenne. La société estime que ces montants sont «justes, raisonnables et adéquats».

Un avocat qui défend les droits des employés victimes de harcèlement sexuel a déclaré à la BBC qu'il était «heureux que le règlement du conflit progresse comme prévu». L'accord doit encore être validé par la justice, ce qui devrait être fait d'ici à novembre. Mais Uber va également délier sa bourse pour régler une autre affaire. La firme va indemniser 485 femmes et/ou personnes issues de minorités pour discrimination salariale. Chacun de ces ingénieurs recevra en moyenne 11 000 dollars, soit une facture totale pour la société de plus de 5,3 millions.

Après de nombreux scandales et le départ en 2017 de son patron controversé, Travis Kalanick, qui avait notamment été filmé en pleine altercation avec l'un de ses chauffeurs, Uber veut à tout prix redorer son image. Car la société envisage de faire son entrée en Bourse en 2019, ce qui serait l'une des plus importantes introductions de l'histoire. Mais elle est encore loin d'être rentable. Elle a affiché une perte nette de 891 millions au 2e trimestre, en baisse toutefois par rapport au 1,1 milliard de la même période de 2017.

(L'essentiel/reg)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lénine Staline Poutine le 24.08.2018 09:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvaise publicité pour ce service du monde capitaliste !

  • loche1603 le 25.08.2018 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @washington des services???quand le capitalisme aura avalé tout les métiers et imposera ses prix flamboyants où seul les riches pourront se les offrir...et où tout le travail sera fait par des machines car là mains d’œuvre est moins cher!On en reparlera :-(

  • ladeux le 24.08.2018 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un truc monter de toute pièce par les chauffeurs de taxi pour faire mourir ce service concurant

Les derniers commentaires

  • loche1603 le 25.08.2018 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @washington des services???quand le capitalisme aura avalé tout les métiers et imposera ses prix flamboyants où seul les riches pourront se les offrir...et où tout le travail sera fait par des machines car là mains d’œuvre est moins cher!On en reparlera :-(

  • Washington,Lincoln,Obama le 24.08.2018 20:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le système capitaliste sait au moins offrir des services!!!!( )

  • ladeux le 24.08.2018 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un truc monter de toute pièce par les chauffeurs de taxi pour faire mourir ce service concurant

  • Lénine Staline Poutine le 24.08.2018 09:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvaise publicité pour ce service du monde capitaliste !