Résultats annuels

22 mars 2017 09:10; Act: 22.03.2017 10:59 Print

Hermès a cumulé les records en 2016

Le sellier-maroquinier du Faubourg Saint-Honoré a annoncé ce mercredi avoir franchi le cap du milliard d'euros de bénéfice net, à 1,1 milliard (+13% sur un an) en 2016.

storybild

Le résultat opérationnel courant d'Hermès a progressé de 10% pour atteindre 1,69 milliard d'euros en 2016. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Le groupe de luxe Hermès a cumulé les records en 2016 grâce au succès de sa maroquinerie et a ainsi annoncé ce mercredi avoir franchi le cap du milliard d'euros de bénéfice net, à 1,1 milliard (+13% sur un an), un chiffre en ligne avec le consensus établi par le fournisseur de services financiers Factset qui tablait sur 1,116 milliard. Il avait déjà publié, début février, des ventes annuelles record, à 5,2 milliards d'euros.

«Des niveaux historiques ont été atteints, ce qui prouve la solidité d'Hermès au cours de cette année. La rentabilité opérationnelle atteint 32,6%, en hausse de 0,8 point, son plus haut niveau historique, notamment grâce à l'impact favorable des changes», s'est félicité le président Axel Dumas lors d'une conférence téléphonique. «Nous étions forcément prudents sur cette année, qui s'est passée presque mieux qu'on ne l'aurait pensé. Notre politique de changes nous a aidés», a-t-il tenu à souligner.

Hermès reste prudent pour 2017

En 2016, toutes les zones géographiques ont été en croissance, et l'activité Maroquinerie et Sellerie - pilier du groupe - a contribué pour moitié au chiffre d'affaires total, terminant l'année sur une hausse de 14%. Le résultat opérationnel courant a progressé de 10% pour atteindre 1,69 milliard d'euros, tandis que la capacité d'autofinancement s'élève à 1,4 milliard, en progression de 18%. Axel Dumas a estimé qu'Hermès «entrait en 2017 avec une base solide», mais le groupe reste «prudent face aux incertitudes globales qui nous entourent et au monde très incertain».

Dans son communiqué, le groupe ne fournit pas de perspectives chiffrées mais confirme «à moyen terme, malgré les incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires, son objectif de progression de chiffre d'affaires à taux constants ambitieux». Lors de la prochaine assemblée générale, le groupe proposera le versement d'un dividende de 3,75 euros par action (contre 3,35 euros l'année précédente).

(L'essentiel/AFP)