Économie

05 août 2019 12:55; Act: 06.08.2019 07:55 Print

HSBC supprime des milliers d'emplois

Après le départ de son patron, John Flint, la banque britannique va supprimer 4 000 emplois à travers le monde.

storybild

HSBC Luxembourg n'a pas encore commenté la situation. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le géant bancaire britannique HSBC a annoncé lundi le départ surprise de son patron John Flint et la suppression de 4 000 emplois face aux nombreux défis à relever entre guerre commerciale, Brexit et taux bas. Le groupe a expliqué dans un communiqué que John Flint avait décidé de quitter ce jour son poste de directeur général en accord avec le conseil d'administration. Contacté par L'essentiel, HSBC Luxembourg a annoncé ne pas «avoir de détails».

Le groupe ne s'est pas contenté du départ de son patron et en a profité pour annoncer un plan de restructuration, afin de maîtriser ses coûts dans cet environnement de marché difficile. «Nous annonçons un programme de restructuration» et «cela implique (une réduction) de 2% de nos effectifs», soit environ 4 000 des 200 000 salariés du groupe, a expliqué le directeur financier Ewen Stevenson lors de la conférence téléphonique. Ces licenciements vont concerner 4% du montant total des salaires du groupe et vont coûter entre 650 et 700 millions de dollars cette année à HSBC, qui cible des postes à responsabilité.

Tensions géopolitiques

Ces annonces interviennent en même temps que la publication, plus tôt que prévu dans la journée, de résultats en hausse pour le premier semestre avec un bénéfice net en progression de 18,6% à 8,5 milliards de dollars, mais assortis d'une grande prudence pour les mois qui viennent. «Les perspectives ont changé», prévient le groupe dans le communiqué présentant ses résultats. Il évoque en particulier la baisse des taux en cours aux États-Unis, comprimant les marges que les banques réalisent sur les prêts, ainsi que les tensions géopolitiques.

Tous ces défis vont contraindre la banque à la prudence au moment d'investir et de dépenser, du fait des risques pesant sur ses revenus. La stratégie de M. Flint consistait pourtant à lancer un plan d'investissement de 15 à 17 milliards de dollars pour retrouver le chemin de la croissance après de longues années de restructuration.

HSBC a enfin décidé de récompenser ses actionnaires en annonçant le lancement imminent d'un programme de rachat d'actions d'un milliard de dollars maximum.

(mm/L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hop'Letzebuerg le 05.08.2019 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    La liste des banques/établissements financiers qui licencient au GDL ne cesse de s'allonger depuis quelques moins : eh oh ! Les syndicats, les politiques, y'a quelq'un ????

  • Motmot le 05.08.2019 22:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est tous notre et votre faute.. N'utilisez-pas (et ne payer comme avant pas les frais des transactions) les outils informatiques. Idem dans une grande surface, passez là où il y a une cassière plutôt que de l'autoscan... Sinon, dans moins de 10 ans les hommes et femmes ne seront plus que des larbins qui travaillent pour rien, ou bien des automates partout!

  • oui ouiiii le 05.08.2019 16:06 Report dénoncer ce commentaire

    et oui, il faut bien payer le parachute doré du grand patron qui démissionne

Les derniers commentaires

  • philippe le 07.08.2019 23:40 Report dénoncer ce commentaire

    Les taux bas ne sont pas mauvais pour les banques qui vivent de la différence entre les taux de l'argent emprunté aux banques centrales ( négatifs) et le taux d'emprunt du particulier ( positif) les banques économes gagne de l'argent les autres doivent s'adapter.

  • pierre zatadi le 06.08.2019 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    HSBC merci pour votre prime(bonus) qui ma permis de vivre dans le sud de la France ... mais sinon vous êtes les pire requin de l Europe vous vendez du rêve en sucre comme on dit ( HSBC égale la Goldman Sachs en Europe )

  • Next le 06.08.2019 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Alors qui sera le prochain???

  • HSBC le 06.08.2019 11:55 Report dénoncer ce commentaire

    Et en début de semaine, annonce d'un proft avant taxes de 12 millards de dollars pour les 6 premiers mois de l'année, oui, oui, en 6 mois....

  • Soleil le 05.08.2019 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ verstinet Parce qu’on automatise On remplace des gens par des machines Parce que réduire les coûts avant que ça aille mal, c’est gagner en compétitivité pour garder ses clients....maintenir ses actionnaires contents.... c’est pas nouveau cette mode de licencier quand ça va bien mais ça touchait assez peu les banques.

    • Verstinet le 06.08.2019 09:24 Report dénoncer ce commentaire

      oui mais le problème c'est que les machines ne consomment rien donc cela va fonctionner comment?