Tourisme dans le Pacifique

05 mars 2019 08:41; Act: 05.03.2019 11:00 Print

«Il est temps de changer le nom de notre pays»

Le petit archipel des îles Cook, dans le Pacifique, envisage de changer de nom pour mettre en valeur sa culture polynésienne et non un explorateur britannique.

storybild

Les îles Cook, dans le Pacifique, envisagent de changer de nom pour mettre en valeur la culture polynésienne. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement de l'archipel des îles Cook avait, en janvier, mis en place un comité pour trouver un nouveau nom indigène à ce regroupement de 15 îles situées à environ 3 000 kilomètres au nord-est de la Nouvelle-Zélande. L'idée initiale était d'accoler ce nom autochtone à celui des îles Cook, sur le modèle de ce qu'a fait son grand voisin, qui est parfois désigné sous le nom d'Aotearoa-New Zealand. Mais le président du comité Danny Mataroa a précisé, lundi, que dès le début des discussions, la volonté de renoncer au nom actuel avait sauté aux yeux, de même que celle d'opter pour un nom dans la langue locale, qui est le maori des îles Cook.

«Quand le comité, qui compte des historiens des îles Cook et des gens très au courant des traditions locales, s'est réuni, nous avons décidé qu'il était temps de changer le nom du pays», a-t-il dit à l'AFP. M. Mataroa a indiqué que le nom refléterait le patrimoine local, ses habitants et leur très forte foi chrétienne. Le vice-Premier ministre, Mark Brown, soutient l'initiative, en relevant cependant que le chemin est encore long avant que le pays aux 12 000 habitants ne change de nom.

Idée déjà lancée en 1994

«Je serais heureux d'un nom traditionnel qui reflète la vraie nature polynésienne de notre nation insulaire», a-t-il dit à Radio New Zealand. L'idée n'est cependant pas nouvelle, car un référendum pour renommer le pays Avaiki en 1994 s'était soldé par une cuisante défaite. La date du peuplement des îles Cook est incertaine, d'autant que les 15 îles sont distribuées en deux groupes au Nord et au Sud. Mais Rarontonga, la plus grande des îles, pourrait avoir été colonisée dès le IXe siècle.

L'explorateur espagnol Alvaro de Mendaña fut vraisemblablement le premier Européen à apercevoir l'une des îles de l'archipel à la fin du XVIe siècle. Le Britannique James Cook n'explora les îles que dans les années 1770 et le nom «îles Cook» n'apparut pour la première fois pour désigner l'archipel qu'au début du XIXe, à l'initiative de navigateurs russes, selon le site Internet du gouvernement local. En raison de craintes d'une prise de possession française, l'archipel devint officiellement en 1888 un protectorat britannique, avant de passer en 1900 sous juridiction néo-zélandaise.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bopa le 05.03.2019 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    Avec le dérèglement climatique toutes ses iles auront bientôt disparus sous l'eau; pas besoin de se casser la tête pour changer le nom. Mais si pourrait se battre pour quelque chose de plus prioritaire. J'ai justement une idée...

Les derniers commentaires

  • Bopa le 05.03.2019 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    Avec le dérèglement climatique toutes ses iles auront bientôt disparus sous l'eau; pas besoin de se casser la tête pour changer le nom. Mais si pourrait se battre pour quelque chose de plus prioritaire. J'ai justement une idée...