Royaume-Uni

05 juillet 2019 10:00; Act: 05.07.2019 11:54 Print

Jaguar Land Rover va faire des autos électriques

La nouvelle Jaguar XJ électrique sera fabriquée dans le centre de l'Angleterre, a annoncé vendredi le constructeur de voitures de luxe.

storybild

Le modèle électrique de la Jaguar XJ sera fabriqué dans le centre de l'Angleterre. (photo: AFP/Stan Honda)

Sur ce sujet
Une faute?

Le fabricant de voitures de luxe britannique Jaguar Land Rover a annoncé vendredi qu'il allait fabriquer des véhicules électriques au Royaume-Uni, une bonne nouvelle pour l'industrie automobile britannique en proie aux incertitudes concernant le Brexit. L'usine de Castle Bromwich (centre de l'Angleterre) sera reconvertie pour accueillir la fabrication des nouveaux modèles, en commençant par la nouvelle Jaguar XJ électrique, a expliqué JLR dans un communiqué. C'est sur ce site qu'étaient assemblés jusqu'à présent les modèles essence et diesel de la Jaguar XJ, qui ne seront plus produits désormais.

«Le futur de la mobilité est électrique et nous sommes engagés, en tant qu'entreprise britannique visionnaire, à fabriquer notre prochaine génération de véhicules zéro-émissions au Royaume-Uni», a déclaré Ralf Speth, directeur général de Jaguar Land Rover (JLR). Le constructeur a aussi annoncé que son nouveau centre d'assemblage de batteries, situé près de Birmingham, serait opérationnel a partir de 2020. JLR explique que le centre devrait avoir une capacité de production de 150 000 unités par an.

Les ouvriers de l'usine de Castle Bromwich, qui fabrique aussi d'autres modèles Jaguar diesel et essence XE, XF et F-Type, ont appris que leurs emplois seraient maintenus, alors que l'industrie automobile britannique est sous le coup d'une série de mauvaises nouvelles dans le contexte incertain du Brexit. Jaguar Land Rover avait annoncé récemment devoir supprimer 4 500 emplois afin d'économiser 2,5 milliards de livres (2,8 milliards d'euros) pour investir dans les voitures électriques. Le constructeur prévoit d'offrir une motorisation électrique pour tous ses modèles dès 2020.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Klimonos le 05.07.2019 10:32 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils commencent déjà par faire des autos...

  • Le Lion Rouge le 05.07.2019 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    Avec les problemes electriques de leurs autos actuelles ca promet !!!

  • catastrophe le 05.07.2019 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    mais qu'on arrete cette catastrophe ecologique de l 'electrique!!! on ne sait pas recycler les batteries, l'extraction est juste une catastrophe environementalle. il est plus que temps d'agir rapidement et de trouver d'autre solution ou moyen de carburant.

Les derniers commentaires

  • catastrophe le 05.07.2019 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    mais qu'on arrete cette catastrophe ecologique de l 'electrique!!! on ne sait pas recycler les batteries, l'extraction est juste une catastrophe environementalle. il est plus que temps d'agir rapidement et de trouver d'autre solution ou moyen de carburant.

  • Le Lion Rouge le 05.07.2019 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    Avec les problemes electriques de leurs autos actuelles ca promet !!!

  • Klimonos le 05.07.2019 10:32 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils commencent déjà par faire des autos...