Union européenne/ États-Unis

23 juillet 2018 14:25; Act: 23.07.2018 14:49 Print

Juncker va tenter d'éviter une guerre commerciale

Le président de la Commission européenne va rencontrer Donald Trump, mercredi, afin d'obtenir une désescalade dans le conflit commercial qui oppose l'UE et les États-Unis.

storybild

La mission est particulièrement délicate pour Jean-Claude Juncker (à droite), Donald Trump ayant carrément qualifié il y a une semaine l'Union européenne d'«ennemie».

Sur ce sujet
Une faute?

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, se rend mercredi à Washington, dans un climat tendu, pour tenter d'empêcher une guerre commerciale totale avec Donald Trump. La mission est particulièrement délicate pour le chef de l'exécutif européen, l'imprévisible président américain ayant carrément qualifié il y a une semaine l'Union européenne d'«ennemie», l'accusant de «profiter» des États-Unis d'un «point de vue commercial».

La Maison-Blanche menace de droits de douane les importations de voitures européennes, ce qui engendrerait forcément une riposte de Bruxelles si celles-ci entraient en vigueur. «Nous nous rendons là-bas avec les meilleures intentions», dans l'espoir d'«une désescalade», a récemment insisté la commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, qui accompagnera M. Juncker à Washington. «C'est une autre occasion de dédramatiser toute tension potentielle sur le commerce et d'engager un dialogue ouvert, constructif avec nos partenaires américains», a estimé lundi le porte-parole de la Commission, Margaritis Schinas, au cours du point presse quotidien. M. Juncker sera reçu à 13h30 (19h30 au Luxembourg) à la Maison Blanche avant de prononcer un discours à 16h (22h au Luxembourg) devant un influent cercle de politique étrangère, le Center for Strategic and International Studies (CSIS).

«Nous continuerons à répondre aux provocations»

Le ton est pourtant encore monté après que Washington a infligé en juin des droits de douane punitifs sur l'acier et l'aluminium européens, une décision qui a davantage plombé les relations transatlantiques déjà endommagées par le retrait américain de l'Accord de Paris sur le climat et de celui sur le nucléaire iranien. Les Européens ont en effet contre-attaqué le 22 juin en taxant des produits américains emblématiques, comme les jeans, les motos Harley-Davidson et le beurre de cacahuète, afin de compenser à hauteur de 2,8 milliards d'euros les dommages causés à leur industrie.

Au cas où Trump passerait à l'action sur les automobiles, Bruxelles est déjà en train de préparer une nouvelle liste de produits américains susceptibles d'être soumis à des droits de douane. «Nous continuerons à répondre aux provocations», a prévenu M. Juncker, dans un discours, la semaine dernière, jurant que «toutes les tentatives de diviser les Européens étaient vaines».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Juste Lucide le 23.07.2018 14:59 Report dénoncer ce commentaire

    Et bien je suis optimiste sur ce coup là. Si M. Juncker reste calme (et ne souffre pas de sciatique aigüe et inopinée ce jour là) et trouve les bons mots pour parler à M. Trump il y a de l'espoir que de voir une désescalation des tensions vives. JC devra essayer de raisonner un enfant gâté colérique et la jouer à l'émotionnel plutôt qu'au rationnel...

  • rino le 23.07.2018 20:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec notre façon à la ĺuxembourgeoise et n'oubliez pas Mr Junker son expérience même avec les plus grands dictateurs démocrates....fameux confrère Urban robuste ..il finira à épater..si dieux le protège...même un blondinet..... bonne chance...vive

  • Oscar le 23.07.2018 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    Allez Jean-Claude, surtout pas de bisou sur le crâne décoloré et bien coiffé du grand Monsieur et pas de torgnole non plus à la dame qui fait la gueule juste à côté du grand Monsieur tout blond...

Les derniers commentaires

  • Intégrité le 24.07.2018 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Si jamais JCJ accorde tout ce qu'il veut à Donald et se retrouve un peu plus tard dans l'équipe de Donald, il n'y aura évidemment aucun lien de cause à effet.

  • Louis le 24.07.2018 07:49 Report dénoncer ce commentaire

    Amusant cette vision européenne qui critique un président élu démocratiquement et qui en business n'a rien à prouver. Obama ben oui faisait dans le cool mais par derrière c'est autrechose (renseignez-vous), que Monsieur Trump ait un comportement inapproprié aves les femmes c'est une chose. Pour le reste, il fait le taff et rattrape les defauts des prédécesseurs.

  • Rocketboy le 23.07.2018 21:01 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai comme l'idée que le grand Donald va gentillement lui conseiller de prendre sa retraite et de le laisser tranquille! JCJ n'a même pas de bombes nucléaires dans sa poche ...

  • Thomas le 23.07.2018 20:48 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que beaucoup ici ne parcourent jamais la presse internationale pour continuer à accepter tout et n'importe quoi . Il n'y a pas que le JT national ou le Wort, vous savez...

  • @Juste Lucide le 23.07.2018 20:21 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'a ni plus ni moins de chances que les autres, d'ailleurs avec Trump c'est toujours imprévisible. Après des dizaines et des dizaines de sommets européens, il en a vu d'autres aussi ...