Chiffres économiques

14 novembre 2019 08:32; Act: 14.11.2019 10:12 Print

L'Allemagne échappe de peu à la récession

Grâce à une légère progression inattendue de son PIB au troisième trimestre, l'économie allemande n'entre officiellement pas en récession.

storybild

L'économie allemande reste exportatrice. (photo: AFP/Patrik Stollarz)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Allemagne a échappé jeudi à l'entrée officielle en récession prévue par nombre d'économistes, son produit intérieur brut progressant de 0,1% au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, selon l'Office fédéral des statistiques. Destatis a cependant révisé à la baisse ses chiffres du deuxième trimestre: le PIB a reculé plus fortement qu'initialement annoncé sur cette période, cédant 0,2% au lieu de 0,1%, toujours en données corrigées des variations saisonnières.

Confirmant les tendances des derniers mois, la croissance allemande a «avant tout» été soutenue «par la consommation», avec une progression des dépenses des ménages mais aussi de celles de l'État, souligne Destatis. Le bâtiment continue à bien se porter, mais les «investissements dans les équipements ont reculé par rapport au trimestre précédent», une tendance qui reflète la morosité du secteur manufacturier depuis plus d'un an. Naguère moteur économique du pays, l'industrie souffre principalement des conflits commerciaux entre Washington et ses principaux partenaires, mais également de facteurs plus spécifiques comme l'impact des sécheresses successives sur les livraisons dans la chimie ou les difficultés de ses constructeurs automobiles.

À l'inverse, la demande intérieure demeure soutenue par la robustesse du marché du travail, avec un taux de chômage de 5,0% en octobre qui reste proche de son plus bas niveau depuis la Réunification du pays. Destatis a par ailleurs révisé à la hausse la progression du PIB au premier trimestre, désormais de 0,5% par rapport au quatrième trimestre 2018 au lieu de 0,4%. Pour l'année 2019, le gouvernement allemand attend une croissance de 0,5%, avant une réaccélération à 1% l'an prochain.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.