Fonds monétaire international

29 août 2019 08:06; Act: 29.08.2019 11:13 Print

L'Argentine veut rééchelonner sa dette

L'Argentine a demandé mercredi, au Fonds monétaire international (FMI), un rééchelonnement de sa dette de 57 milliards de dollars.

storybild

L'Argentine a demandé mercredi, au Fonds monétaire international (FMI), un rééchelonnement de sa dette de 57 milliards de dollars, a annoncé le ministre des Finances, Hernan Lacunza. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Argentine a demandé mercredi, au Fonds monétaire international (FMI), un rééchelonnement de sa dette de 57 milliards de dollars contractée en échange d'une cure d'austérité budgétaire, et dont les premiers remboursements devaient intervenir en 2021, a annoncé le ministre des Finances, Hernan Lacunza. «L'Argentine a proposé (au FMI) d'amorcer un dialogue pour rééchelonner sa dette», a déclaré M. Lacunza, nommé il y a un peu plus d'une semaine, lors d'une conférence de presse.

Ces déclarations interviennent quelques jours après la visite d'une mission technique du Fonds, à Buenos Aires, où la crise économique s'est aggravée après le revers électoral du président Mauricio Macri. Le péroniste de centre gauche Alberto Fernandez fait figure de favori à la présidentielle du 27 octobre, après sa large victoire aux primaires du 11 août, où il a remporté 47% des suffrages, loin devant le sortant, Mauricio Macri (32%) qui brigue un second mandat.

Submergée par deux crises monétaires en 2018 ayant fait perdre 50% de sa valeur à sa monnaie, l'Argentine a appelé le FMI à la rescousse pour obtenir un prêt de plus de 57 milliards de dollars. En échange, le pays s'est engagé à équilibrer ses comptes. Les premiers remboursements sont prévus en 2021.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ngolo le 29.08.2019 15:31 Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement où le FMI passe les pays trépassent. Qu'ils ne remboursent pas, c'est la faillite, c'est comme ça, quand on prête on doit regarder les chiffres par deux fois sinon on perd sa mise. Ce n'est pas 'l'Argentine" qui a appelé le FMI à la rescousse mais bien son président Macrì et comme toujours c'est le peuple qui va payer les pots cassés.

  • Julia Goeringer le 29.08.2019 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas sure que ce soit une bonne idée.

Les derniers commentaires

  • Julia Goeringer le 29.08.2019 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas sure que ce soit une bonne idée.

  • Ngolo le 29.08.2019 15:31 Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement où le FMI passe les pays trépassent. Qu'ils ne remboursent pas, c'est la faillite, c'est comme ça, quand on prête on doit regarder les chiffres par deux fois sinon on perd sa mise. Ce n'est pas 'l'Argentine" qui a appelé le FMI à la rescousse mais bien son président Macrì et comme toujours c'est le peuple qui va payer les pots cassés.