Moscou

25 août 2018 11:56; Act: 25.08.2018 11:59 Print

L'atout de Kalachnikov pour concurrencer Tesla

Le fabricant d'armes russe s'attaque au marché des voitures électriques avec l'objectif ambitieux de concurrencer le constructeur américain Tesla avec un modèle vintage.

storybild

L'annonce du groupe Kalachnikov a étonné plus d'un internaute. (photo: ho)

Sur ce sujet

Bleu pâle et design très rétro, le prototype de sa nouvelle voiture électrique, nommée «CV-1» et inspirée d'une voiture soviétique des années 1970 appelée «Ij-Kombi», a été présenté par Kalachnikov lors d'un forum militaire dans la région de Moscou. «Nous développons notre propre concept de super-voiture électrique, basé sur plusieurs systèmes originaux développés par le groupe», a expliqué Kalachnikov dans un communiqué, sans préciser quand le produit serait commercialisé et quel en serait le coût.

«Cette technologie nous permettra de rivaliser avec les constructeurs mondiaux de voitures électriques, comme Tesla», a assuré le service de presse du groupe à l'agence publique RIA. «Nous avons été inspirés par l'expérience des leaders du marché international pour développer notre concept».

Kalachnikov, entreprise vieille de plus de 200 ans et qui porte le nom de son employé qui a inventé le fusil AK-47 à l'époque soviétique, a connu un long déclin jusqu'à sa reprise en main en 2013 d'abord par les pouvoirs publics, avant sa privatisation récente. Dans un contexte de sanctions occidentales visant le secteur militaro-industriel russe, la société a déjà commencé à diversifier sa production en se tournant davantage vers le civil, en lançant entre autres une ligne de vêtements et de produits allant du parapluie à la coque de téléphone.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dejan le 25.08.2018 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime bien la Russie et je respecte sa technologie mais rouler dans ce truc... franchement, ça fout la frousse!

  • ladeux le 26.08.2018 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une Ford break des années 70.... électrique en plus donc doper polluant.... bref du neuf voir du réchauffer avec du vieux.

  • @Dejan le 25.08.2018 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous n'aimez pas ces automobiles car vous écoutez seulement la propagande occidentale des US, UK et UE qui ne disent jamais tout le bien de l'industrie automobile et pharmaceutique russe de pointe !!!

Les derniers commentaires

  • steph le 26.08.2018 22:08 Report dénoncer ce commentaire

    on est pourtant pas le 1er avril....

  • Bernaro le 26.08.2018 14:50 Report dénoncer ce commentaire

    Ils auraient dû la baptiser "Tchernobyl"

  • rico le 26.08.2018 10:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour.aux essais la voiture a parcouru 200 mètres puis elle s’est arrêtée... la rallonge électrique était trop courte...

  • ladeux le 26.08.2018 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une Ford break des années 70.... électrique en plus donc doper polluant.... bref du neuf voir du réchauffer avec du vieux.

  • kniptchen le 25.08.2018 23:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On rira moins lorsque Kalachnikov enverra un exemplaire dans l’espace et le posera sur la lune ! La Syrie et l’Iran en on déjà commandé des centaines, équipée d’une tourelle munie d’un AK47.