Secteur automobile

24 mai 2020 09:54; Act: 24.05.2020 10:06 Print

L'attelage Renault-​​Nissan-​​Mitsubishi tente de résister

Forme unique dans le secteur automobile, l'alliance entre les trois gros constructeurs doit mettre de côté les tensions des derniers mois pour faire face à la crise.

storybild

Les constructeurs tentent toujours de réaliser des économies d'échelle. (photo: AFP/Charly Triballeau)

Sur ce sujet
Une faute?

L'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, attelage d'entreprises indépendantes, une forme unique dans le monde automobile, demeure malgré ses difficultés actuelles un géant industriel qui réalisait, avant la crise du Covid-19, plus de 10% des ventes mondiales de voitures et utilitaires légers. L'alliance, qui présente mercredi son nouveau plan stratégique pour affronter la tourmente mondiale d'un secteur terrassé par la pandémie, se distingue de groupes comme Toyota ou Volkswagen: ceux-ci comptent aussi de nombreuses marques, mais sont intégrés.

En effet, les trois membres de l'ensemble franco-japonais conservent leur liberté malgré des participations croisées: Renault possède 43% de Nissan, et le japonais détient 15% du groupe au losange, ainsi que 34% de Mitsubishi Motors. Le goût de cette recette internationale complexe est relevé par la présence de l'État français à hauteur de 15,01% du capital de Renault. Et les escarmouches qui ont secoué l'alliance dans la foulée de l'arrestation fin 2018 au Japon de Carlos Ghosn ont mis en évidence des non-dits et des rancœurs.

Des doublons à supprimer

Ces bisbilles, que le successeur de M. Ghosn chez Renault, Jean-Dominique Senard, s'est efforcé de calmer en mettant en place une instance de gouvernance simplifiée, le Conseil de l'alliance qu'il préside, semblent aujourd'hui mises en veilleuse vu l'enjeu de la survie de ces entreprises. Créée en 1999 entre Renault et Nissan (à l'époque aux abois), l'alliance s'est peu à peu étendue, la dernière manœuvre en date étant la prise de contrôle de Mitsubishi Motors par Nissan en 2016. Le partenariat inclut aussi le russe Avtovaz (Lada) et le sud-coréen Samsung Motors, contrôlés par l'entreprise au losange. Renault-Nissan compte dans sa galaxie les low-cost Dacia, Datsun et Venucia, et les hauts de gamme Infiniti et Alpine, pour un total de 10 marques.

Le conglomérat revendiquait fin 2018 quelque 450 000 employés, un chiffre appelé à fondre. Les économies d'échelle, qui devraient figurer au cœur du plan stratégique attendu mercredi, représentaient déjà plusieurs milliards d'euros chaque année, grâce au partage de plate-formes, de moteurs ou de technologies. Mais il reste des doublons, désormais en ligne de mire. Les constructeurs du conglomérat partagent depuis 2014 les fonctions ingénierie, fabrication et logistique, achats et ressources humaines. Cette stratégie a paru couronnée de succès lorsque Nissan, Renault et Mitsubishi ont conquis la première place mondiale en 2017 et 2018. Mais le triomphe a été de courte durée puisqu'en 2019, avant l'épidémie du coronavirus, l'alliance a rétrogradé à la troisième place avec 10,16 millions d'unités.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • red taz le 24.05.2020 10:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alliances qui a précipité nissan..

  • censuré le 24.05.2020 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il semble que le départ de Carlos leur soit préjudiciable.

  • aux raleurs le 24.05.2020 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ghosn doit bien rire

Les derniers commentaires

  • Macaron le 24.05.2020 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Carlos revient ! Un vrai boss du business !

  • aux raleurs le 24.05.2020 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ghosn doit bien rire

  • censuré le 24.05.2020 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il semble que le départ de Carlos leur soit préjudiciable.

  • amenamen le 24.05.2020 10:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Renault va disparaître pourquoi pas c est une bonne nouvelle

  • red taz le 24.05.2020 10:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alliances qui a précipité nissan..