Avion cloué au sol

14 janvier 2020 18:28; Act: 15.01.2020 11:28 Print

L'avenir du Boeing 737 MAX reste en suspens

La compagnie American Airlines a annoncé un nouveau report de la remise en service des appareils décriés, suite à deux accidents mortels.

storybild

American Airlines ne veut pas relancer ses 737 MAX pour le moment. (photo: AFP/Joe Raedle)

Sur ce sujet
Une faute?

La compagnie aérienne American Airlines a annoncé mardi qu'elle repoussait au 4 juin, la date d'une éventuelle remise en service de ses Boeing 737 MAX, cloués au sol depuis dix mois, emboîtant ainsi le pas à sa concurrente United Airlines. L'entreprise, qui souligne être «en contact continu» avec l'Agence américaine de l'aviation (FAA), le ministère des Transports et Boeing, explique avoir pris sa décision «au vu des dernières indications».

Le 737 MAX est interdit de vol dans le monde entier depuis le 13 mars, à la suite de deux accidents ayant fait 346 morts. American Airlines a déjà repoussé plusieurs fois la date à laquelle elle pensait pouvoir réintégrer l'appareil dans son programme de vols, et espérait aux dernières nouvelles pouvoir réutiliser les 737 MAX de sa flotte à partir d'avril. Mais Boeing travaille encore sur le correctif au système antidécrochage MCAS, mis en cause dans les deux accidents, et la FAA, qui a passé le MAX au microscope, a aussi détecté un problème sur le microprocesseur de gestion des systèmes de vol, ainsi qu'un défaut sur les câblages électriques. L'agence doit encore fixer la date d'un vol test, déterminant pour son feu vert.

Boeing a par ailleurs récemment décidé de recommander que les pilotes volant sur le 737 MAX soient formés sur simulateur, et non plus seulement sur ordinateur, une option plus longue. Les passagers qui devaient voler sur le 737 MAX seront transférés sur d'autres vols ou pourront être intégralement remboursés, souligne American Airlines. La compagnie indique par ailleurs qu'elle précisera «dans les semaines à venir» les procédures à suivre pour les personnes ne souhaitant pas voyager sur cet appareil une fois qu'il sera remis en service. La compagnie United Airlines avait déjà annoncé fin décembre qu'elle annulait tous les vols prévus sur 737 MAX jusque juin. Southwest Airlines prévoit en revanche encore une reprise en avril.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Europa First le 15.01.2020 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve cela normal chez American Airlines mais aussi chez toutes les autre compagnies, que le client puisse indiquer lors de la réservation s'il souhaite voyager ou non sur un 737MAX. Comme peu de monde voudra l'utiliser cela continuera de créer de problèmes à Boeing (indemnisation des compagnies). Ce qui à long terme pourrait être une bonne chose pour accentuer la position dominante d'Airbus.

  • Le Belge, une fois le 14.01.2020 22:29 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne mettrai jamais les pieds (mes fesses si vous voulez!) dans cet avion

  • L'autreTonyStark le 15.01.2020 01:43 Report dénoncer ce commentaire

    Il semble que l’appât du gain, l'incompétence et le "jemenfoutisme" ont fait une belle alliance sur la conception et les tests de fiabilité de cette avion. Que Boeing soit sanctionné est tout à fait normal pour la vie des passagers et du personnels embarqués !

Les derniers commentaires

  • Europa First le 15.01.2020 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve cela normal chez American Airlines mais aussi chez toutes les autre compagnies, que le client puisse indiquer lors de la réservation s'il souhaite voyager ou non sur un 737MAX. Comme peu de monde voudra l'utiliser cela continuera de créer de problèmes à Boeing (indemnisation des compagnies). Ce qui à long terme pourrait être une bonne chose pour accentuer la position dominante d'Airbus.

  • L'autreTonyStark le 15.01.2020 01:43 Report dénoncer ce commentaire

    Il semble que l’appât du gain, l'incompétence et le "jemenfoutisme" ont fait une belle alliance sur la conception et les tests de fiabilité de cette avion. Que Boeing soit sanctionné est tout à fait normal pour la vie des passagers et du personnels embarqués !

  • Le Belge, une fois le 14.01.2020 22:29 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne mettrai jamais les pieds (mes fesses si vous voulez!) dans cet avion