En Turquie

11 octobre 2017 10:10; Act: 11.10.2017 13:23 Print

L'industrie du vin turc s'accroche pour vivre

La Turquie possède la cinquième plus grande superficie viticole au monde. Mais ce potentiel n'est pas exploité et seuls 2% des vins turcs sont exportés.

storybild

La cinquième plus grande superficie viticole au monde avec 480 000 hectares cultivés. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Dans la péninsule turque de Gallipoli, entre la mer Egée et le détroit des Dardanelles, des femmes au visage encadré par un voile coloré cueillent méticuleusement des grappes de raisin, sous une chaleur torride de fin d'été. Mais elles ne goûteront pas au vin. «Nous mangeons le raisin, mais n'avons jamais bu de vin. Aucune de nous n'en boit», sourit Aynur, qui dirige l'équipe. La Turquie est un pays majoritairement musulman et la plupart des Turcs ne consomment pas d'alcool, considéré comme «haram» (interdit) par l'islam. Mais le pays possède une longue tradition viticole, bénéficiant d'un climat idéal pour la viticulture.

«Le climat est très adapté, nous avons des étés chauds, de l'humidité, donc les plantes sont actives et très heureuses», explique Mark Sims, le gérant australien du vignoble Suvla, principal producteur de vin de la péninsule de Gallipoli. Le vignoble Suvla a démarré son activité dans la péninsule dans les années 2000, avec des cépages français tels que le Chardonnay, le Cabernet sauvignon ou le Merlot. La plupart du vin produit en Turquie provient toutefois de cépages turcs tels que le Kalecik Karasi, l'Okuzgozu et le Narince. Mais la production reste limitée.

«Potentiel énorme»

Si la Turquie a la cinquième plus grande superficie viticole au monde avec 480 000 hectares cultivés, selon l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), ses raisins terminent bien plus souvent dans les corbeilles de fruits ou consommés secs que pressés et transformés en vin. Seuls 0,05% de la production mondiale de vin et 0,06% de la consommation mondiale ont lieu en Turquie, selon l'Institut du vin basé en Californie. Un écart qui s'explique surtout par la religion, selon Murat Yanki, sommelier et dirigeant de la plateforme de tourisme viticole turque Vinotolia.

«Une grande partie du raisin est utilisée pour d'autres motifs, pour des raisons surtout religieuses», dit-il. Le sommelier déplore également un manque d'intérêt pour le vin turc à l'étranger. Seuls 2% des vins turcs sont exportés, souligne-t-il, vers la Belgique essentiellement, mais aussi l'Allemagne, la Grande-Bretagne ou les États-Unis. Les viticulteurs se plaignent des régulations restrictives et des taxes élevées mises en place sous la présidence de Recep Tayyip Erdogan, un musulman pieux.

«La situation est ce qu'elle est pour le moment, mais cela peut changer à l'avenir», veut croire un viticulteur. «Ce qui importe, c'est la terre et le climat que nous avons déjà». Pour M. Sims, le vin turc «gagne en visibilité dans le monde», avec des médailles d'or remportées dans des concours ces dernières années. Et «certaines variétés montrent un potentiel énorme pour le marché international», assure-t-il.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Yquem le 11.10.2017 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    les Turcs ont des vins vraiment pas mal du tout. C'est vrai qu'on en trouve pas ici mais là bas sans problème et à tous les prix et qualité bien entendu...

  • Porto le 11.10.2017 12:05 Report dénoncer ce commentaire

    Inimaginable pour moi d'acheter un vin turque. Impossible pour les Turques de se perfectionner à la production de vin si eux meme ne goûtent pas.

  • Rien de neuf sous le soleil. le 12.10.2017 06:49 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas nouveau!

Les derniers commentaires

  • Rien de neuf sous le soleil. le 12.10.2017 06:49 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas nouveau!

  • Nikola V le 11.10.2017 17:44 Report dénoncer ce commentaire

    Le vin c'est d'abord une spécialité et un savoir faire français comme l'automobile est un savoir faire allemand.

    • Mirsad le 11.10.2017 18:04 Report dénoncer ce commentaire

      Les turcs roulent en majorité avec des voitures allemandes et ceux qui boivent du vin préfèrent le Bourgogne ou l'Alsace.

    • Petrus le 11.10.2017 21:30 Report dénoncer ce commentaire

      @Nikola V Je vous conseille d'aller aussi jeter un coup d'oeil du côté des vins italiens.

  • Dégustateur le 11.10.2017 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    @Yquem, tout à fait d'accord avec vous. J'ai également eu le plaisir de gouter certains de leurs vins blancs et surtout rouges. Un de mes préférés est le vin rouge "Angora", il était servi au Conrad Hotel à Istanbul. En plus un ami luxembourgeois avait tellement aimé leurs vins qu'il pensait en importer au Luxembourg afin de les revendre aux grandes surfaces.

    • Cherchez et vous trouverez. le 12.10.2017 06:51 Report dénoncer ce commentaire

      On trouve des vins turcs partout...

  • Atatürk le 11.10.2017 16:32 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai bu des vins turcs en Turquie. Ils n'étaient pas mauvais.

  • Yquem le 11.10.2017 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    les Turcs ont des vins vraiment pas mal du tout. C'est vrai qu'on en trouve pas ici mais là bas sans problème et à tous les prix et qualité bien entendu...