Logements de vacances

12 juillet 2019 07:04; Act: 12.07.2019 09:43 Print

L'UE contraint Airbnb à clarifier ses offres

Le site de location touristique a dû modifier son système de recherche, pour afficher directement le prix global des hébergements, dès la première page de recherche.

storybild

Airbnb présentera directement les prix totaux, dès la première page de recherche. (photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

La plateforme de location touristique Airbnb a fini par clarifier la manière dont elle présente les offres aux consommateurs, notamment le prix total des hébergements, s'est félicitée la Commission européenne, qui lui avait lancé un ultimatum. Ces améliorations ont été obtenues à l'issue de négociations avec la société américaine, menacée de sanctions par l'exécutif européen si elle ne se conformait pas à la législation de l'UE, en matière de protection des consommateurs.

«Ces vacances d'été, les Européens obtiendront tout simplement ce qu'ils voient lorsqu'ils réservent leurs vacances», s'est réjouie la commissaire chargée des droits des consommateurs, Vera Jourova, satisfaite qu'Airbnb «se soit montrée disposée à coopérer». Parmi les modifications apportées par la plateforme figure notamment l'affichage du prix total de l'hébergement dès la première page de résultats. Les consommateurs «ne risquent plus de découvrir des frais obligatoires aux pages suivantes». Ces surcoûts incluent notamment des frais dits «de service», ou de nettoyage, ou diverses taxes locales qui viennent alourdir le prix au moment du paiement.

La plateforme indiquera par ailleurs plus clairement si l'offre d'hébergement qu'elle propose «est mise sur le marché par un hôte privé ou par un professionnel». Et elle donnera un accès simplifié sur son site à une procédure de «règlement en ligne des litiges». La Commission a aussi souligné que la société avait revu ses conditions de service. Parmi les améliorations, celles-ci précisent désormais que les utilisateurs peuvent introduire un recours contre Airbnb devant les tribunaux de leur pays de résidence.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tatjana le 12.07.2019 07:20 Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord avec l'UE! Les offres doivent être claires et nettes et ceci dès la première page! Pour le moment il y a trop de pièges pour le simple citoyen!

  • Fabidoo le 12.07.2019 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Bonsens, je ne vois pasle rapport avec les taxes ici... Il est clair que l'offre AirBnB était bien souvent trompeuse et le prix final était bien supérieur au prix d'appel affiché. Pour cela on ne peut que se réjouir de l'action de l'UE.

  • pelicano le 12.07.2019 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dieu merci que l’UE existe et les pays européens peuvent négocier unis!!!

Les derniers commentaires

  • Fabidoo le 12.07.2019 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Bonsens, je ne vois pasle rapport avec les taxes ici... Il est clair que l'offre AirBnB était bien souvent trompeuse et le prix final était bien supérieur au prix d'appel affiché. Pour cela on ne peut que se réjouir de l'action de l'UE.

  • pelicano le 12.07.2019 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dieu merci que l’UE existe et les pays européens peuvent négocier unis!!!

  • bonsens le 12.07.2019 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’Union européenne est juste frustrée d’avoir été incapable de créer des nouveaux services comme Uber, AirBnB, Facebook et n’a qu’un mot à la bouche: Taxe Taxe Taxe!!

  • Tatjana le 12.07.2019 07:20 Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord avec l'UE! Les offres doivent être claires et nettes et ceci dès la première page! Pour le moment il y a trop de pièges pour le simple citoyen!