Aux États-Unis

15 mai 2015 13:39; Act: 15.05.2015 13:48 Print

La banque UBS encore inquiétée par la justice

La grande banque suisse pourrait être poursuivie dans l’affaire du Libor, qu’elle pensait avoir refermé en 2012.

storybild

Grâce à sa collaboration, UBS devrait s’en tirer avec une sanction inférieure à 800 millions de dollars. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ciel devait s’éclaircir pour la banque suisse, numéro 1 outre-Atlantique, avec un possible accord prochain dans l’affaire des soupçons de manipulation des taux de change. Mais la résolution de ce dossier, où UBS accepterait de plaider coupable, pourrait en rouvrir un plus ancien.

Le Département de la justice (DoJ) s’appuierait sur cet aveu d’UBS pour annuler l’accord extrajudiciaire de non-poursuite pénale dans l’affaire du Libor, a affirmé mercredi l’agence Bloomberg, qui cite une source proche du dossier. Ce texte prévoyait que la banque ne commette plus d’infraction en la matière pendant deux ans, à compter de décembre 2012.

Une grosse amende

Selon Bloomberg, il s’agirait ainsi d’une nouvelle étape de la stratégie des autorités afin d’éviter que les banques ne récidivent. Ni UBS ni le DoJ n’ont souhaité commenter ces informations.

Mardi, le Financial Times avait indiqué que la banque helvétique figurait parmi les cinq établissements proches d’un accord avec la justice américaine pour régler le dossier des soupçons de manipulations du marché des devises. Au total, ces amendes atteindraient 6 milliards de dollars. Grâce à sa collaboration, UBS devrait s’en tirer avec une sanction inférieure à 800 millions.

(L'essentiel/reg)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • vengeur masqué le 15.05.2015 19:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A Quoi ca sert de Parler de ces affaires qui vont etre et étouffée a coup de millions ...

  • Peter le 16.05.2015 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    Les États-Unis font pression sur les banques européennes pour payer des amendes exorbitantes et injustifiées sinon ils leurs retirent leur autorisation d'exercer! J'appelle ça du raquette, moi! Surtout quand ce sont les banques américaines qui sont responsables de la crise de 2008 et 2010! Une honte au pays du libéralisme!

  • Haas kourosh le 16.05.2015 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    il faut pas, la justice et les banques font tjs de beau ménage. Non?!!

Les derniers commentaires

  • Peter le 16.05.2015 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    Les États-Unis font pression sur les banques européennes pour payer des amendes exorbitantes et injustifiées sinon ils leurs retirent leur autorisation d'exercer! J'appelle ça du raquette, moi! Surtout quand ce sont les banques américaines qui sont responsables de la crise de 2008 et 2010! Une honte au pays du libéralisme!

  • Haas kourosh le 16.05.2015 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    il faut pas, la justice et les banques font tjs de beau ménage. Non?!!

  • vengeur masqué le 15.05.2015 19:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A Quoi ca sert de Parler de ces affaires qui vont etre et étouffée a coup de millions ...