Politique monétaire

16 juin 2020 11:45; Act: 16.06.2020 11:53 Print

La BCE ne compte pas annuler la dette des États

Alors que les États membres de l'UE se sont massivement endettés, la Banque centrale européenne n'entend pas modifier sa politique monétaire.

storybild

La BCE ne peut actuellement pas annuler le remboursement des obligations souveraines dont elle dispose. (photo: AFP/Daniel Roland)

Une faute?

La Banque centrale européenne a écarté mardi l'option d'une annulation de la dette d'États qu'elle détient en portefeuille. «J'entends le débat, en France, sur l'annulation des dettes détenues par la banque centrale, mais ce n'est pas une option pour la BCE», déclare Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE, dans une interview accordée au quotidien Le Monde. Au-delà des contraintes légales interdisant une telle pratique, «les citoyens risqueraient de perdre confiance dans la monnaie», et cela se «terminerait en désordre financier», explique le banquier central italien.

Ce dernier ne veut pas que se renouvelle l'expérience de l'Allemagne des années 1920, période d'hyperinflation. «Ce n'est pas la façon de créer de la prospérité, et c'est pour cela que les traités interdisent le financement monétaire», conclut M.Panetta. Au moment où les Etats en zone euro doivent s'endetter massivement en réponse à une récession sans précédent causée par la pandémie du coronavirus, la BCE a elle augmenté de 600 milliards d'euros son programme d'urgence pour racheter des obligations publiques et privées, doté initialement de 750 milliards d'euros. Or, le traité sur le fonctionnement de l'UE interdit à l'institution d'annuler le remboursement à échéance d'obligations souveraines qu'elle détient en portefeuille.

La question d'une annulation de la dette par la BCE a nourri ces derniers temps un abondant débat en France, à l'image d'une tribune publiée dans Le Monde le 12 juin, dans laquelle une députée européenne et six économistes ont prôné l'annulation des dettes publiques rachetées depuis 2015 par la BCE, soit 2 320 milliards d'euros pour l'ensemble de l'UE. Les députés français ont rejeté début juin une proposition prônant «le rachat de la dette publique par la Banque centrale européenne», le gouvernement pointant des problèmes «d'ordre économique et politique» et une proposition «anachronique».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Frisquounette le 16.06.2020 11:59 Report dénoncer ce commentaire

    Ma banque aussi elle ne vas pas annuler mon prêt immobilier.

  • Phi le 16.06.2020 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le résultat des incompétents Gouvernement de la Zone € . Tout était a prévoir et maintenant les mêmes essaye de ruiner leurs citoyens pour quelque gros actionnaires où beaucoup des politics son bon ami.

  • banque centrale le 16.06.2020 20:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est bien pour cela que le Bitcoin fais peur aux Etats et banques centrales... un jour il sera plus fort et stable que les monnaies officielles !

Les derniers commentaires

  • David le 17.06.2020 11:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Question Diviser pour mieux régner où l’union fait la force ? Encore plus de pauvres plus d’inégalités. Faudrait peut-être qu’ils accordent leurs violons et arrêter la distanciation sociale tout le monde a besoin de pouvoir d’achat, un pays qui consomme et un pays qui tourne malheureusement trop de taxe pour tout le monde. On a eu les éthylotests, les gilets jaunes, maintenant les masques il vont sortir quoi prochainement ? Moi perso si ils ont un ou deux millions en trop je suis preneur je serais quoi en faire j’ai plein de dettes.

  • André le 17.06.2020 10:25 Report dénoncer ce commentaire

    L'union Européenne préfère prêter a taux négatifs aux spéculateurs boursiers.

  • evident le 17.06.2020 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Vive l'Europe unie. Finalement en lisant ça on se demande à quoi sert l’Europe et surtout que représente-t-elle sinon un gouffre financier, un 'trou noir'. Les pays qui 'cotisent' à cette utopie se font dévaliser appauvrissant par la même occasion leur population.

  • Jimmy le 17.06.2020 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    Voila bien, qui montre précieusement que l'Union Européenne n'est juste qu'un morceau de papier, qui à été écris par quelques personnes avec leur propre idéologie mais pas celle du peuple. Un requin ne devient pas un dauphin.

  • defaut car dette non recouvrable le 17.06.2020 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    la BCE devrait tout de meme considérer à générer la contrepartie exnihilo des intérêts qui sont remboursés mais qui n'ont pas de contrepartie contable... ne fusse que pour diminuer les chiffres des dettes qui n'ont aucun sens puisque l'argent pour les rembourser n'existe tout simplement pas !!!