Au premier semestre 2020

02 septembre 2020 11:24; Act: 02.09.2020 11:47 Print

La brique Lego dopée par le commerce en ligne

Le fabricant de jouets danois a réalisé un premier semestre solide, porté par le doublement des visites sur son site Internet.

storybild

Lego s'en sort très bien grâce à ses ventes en ligne. (photo: AFP/Daniel Leal-olivas)

Sur ce sujet
Une faute?

«Durant la première partie (de l'année) nous avons récolté les fruits de nos investissements à long terme en terme d'e-commerce et d'innovation. Notre portefeuille solide a plu aux constructeurs de tous les âges et notre plateforme de commerce en ligne récemment actualisée, et une chaîne logistique internationale agile, nous ont permis de satisfaire la demande en ligne», s'est félicité le PDG du groupe, Niels B. Christiansen, dans un communiqué publié mercredi.

Par rapport au premier semestre 2019, Lego, qui est une entreprise non cotée, a enregistré un recul de 1% de son bénéfice net, à 2,63 milliards de couronnes danoises (354 millions d'euros) pour un chiffre d'affaires en hausse de 7% à 15,74 milliards (2,1 milliards d'euros).

Matériaux 100% durables d'ici 2030

Pour le roi de la brique en plastique, qui promet d'assurer l'essentiel de sa production avec des matériaux 100% durables d'ici 2030, les ventes ont progressé partout dans le monde malgré la pandémie de nouveau coronavirus qui a entraîné la fermeture temporaire des usines en Chine et au Mexique, causant une hausse des coûts de livraison.

Lego, dont le nom est une contraction du danois «joue bien» («Leg godt»), prévoit d'ouvrir 120 magasins supplémentaires sur l'ensemble de l'année, dont 80 en Chine. Le déclin des jouets classiques au profit des jeux vidéo et électroniques met à mal les fabricants de jouets traditionnels. Après une vaste restructuration en 2017, Lego s'est lancé dans une cure de jouvence multimédia.

(L'essentiel/AFP)