Place financière

07 septembre 2021 13:10; Act: 07.09.2021 13:30 Print

La City doit se réinventer pour redevenir N°1

Le puissant quartier des affaires de la capitale britannique, pénalisé par le Brexit, doit défendre sa place de leader mondial, plaide l'un de ses principaux lobbies financiers.

storybild

Ces dix dernières années, le secteur financier britannique «a décliné face à ses compétiteurs internationaux», selon le lobby. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«La place du Royaume-Uni comme centre financier de référence dans le monde est en danger, à moins que les entreprises du secteur, le gouvernement et les régulateurs travaillent ensemble pour renforcer la compétitivité de long terme», a estimé mardi dans un communiqué le lobby TheCityUK.

Faire de la City un centre mondial des données et de la technologie ou se positionner au cœur des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance d'entreprise: TheCityUK a présenté mardi une nouvelle stratégie internationale «qui vise le retour du Royaume-Uni comme le principal centre financier mondial d'ici cinq ans».

Une stratégie qui passe aussi par la «modification du régime fiscal du secteur des services financiers» ou encore «une approche réglementaire plus souple et dynamique» pour être compétitifs face aux places financières, notamment américaines ou asiatiques, affirme le lobby financier.

Impacté par le Brexit

«Si nous voulons vraiment atteindre notre objectif de reprendre la première place, nous avons besoin de tous les ingrédients et les taxes sont l'un d'entre eux», a estimé lors d'une conférence de presse Miles Celic, directeur général de TheCityUk.

Ces dix dernières années, le secteur financier britannique «a décliné face à ses compétiteurs internationaux» notamment en raison de «la croissance très impressionnante de nouveaux centres financiers en Asie et des progrès continus faits par les États-Unis», selon le lobby. L'accès de la City au continent européen s'est aussi réduit avec le Brexit, alors que la finance a été exclue des accords entre le Royaume-Uni et l'UE et n'a obtenu quasiment aucune équivalence permettant aux sociétés britanniques de ce secteur d'opérer dans l'UE.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • l'invention existe deja le 07.09.2021 18:16 Report dénoncer ce commentaire

    se réinventer ça veut dire devenir un paradis fiscal?!?

  • Destin le 07.09.2021 15:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La City est larguée, et c'est BoJo qui l'a flinguée à bout portant avec son Brexit à deux pennies.

  • Pierre le 07.09.2021 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    L'Angleterre a opté pour le Brexit, cela nous a coûté des réunions interminables avec du personnel financé par tous, vous voudriez pas qu'on les plaigne en plus ? Les anglais n'ont qu'à poursuivre ces politiciens qui leur ont raconté des bobards, leur on fait perdre leur boulot, rendu leur approvisionnent plus laborieux et plus cher, ... et bien compliqué la vie.

Les derniers commentaires

  • Aux Donneurs de leçon le 07.09.2021 23:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super, les rosbifs vont baisser leurs taxation sur les sociétés pour devenir plus compétitifs, et nous européens chacun de notre côté on va faire de même ! C'est l'effet domino, pour les futures entreprises un effet positif du Brexit !

  • marc le 07.09.2021 20:30 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je vois dans votre article "pénalisé par le Brexit", je me marre. Je connais des banques qui ont quitté le Luxembourg pour aller a Londres.

    • Consulting le 08.09.2021 07:04 Report dénoncer ce commentaire

      Exact, et même des banques qui ont fortement dégraissé au Lux : Rbc, Hsbc, Csfb,... même certaines ont fermé ! et fiscalement parlant le UK c'est le paradis pour les corporate : 5% d'impôt société automatiquement, pas besoin de payer 10k pour une demande de rulling !

  • REMUE-MÉNAGE le 07.09.2021 19:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Détrônée par Amsterdam, Londres n'est déjà plus la 1iére place boursière européenne. Actuellement, Amsterdam reste un Eldorado des startups pour pas mal de pays France...Bien que les Anglais, soit les 2iémes au classement mondial des places financières, Shanghaï va les tirer et prendre son ticket de numéro 2. Et c'est bien parti ! pour....

  • ClearView le 07.09.2021 19:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ainsi parle le lobby des banques anglaises, qui veut bien sûr moins de taxes, moins de réglementations et surtout moins de supervision pour pouvoir encore plus tricher. Quant au Brexit, "elections do have consequences".

  • Fin de la cabale le 07.09.2021 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    Je croyais que la City avait déjà faite faillite .pauvre Rothschild , faudrait peut-être faire la quête