Économie britannique

11 février 2020 11:23; Act: 11.02.2020 11:38 Print

La croissance au rendez-​​vous malgré le Brexit

Les chiffres publiés mardi sur la croissance au Royaume-Uni font état d'une croissance de 1,4% en 2019, avec une stagnation au dernier trimestre.

storybild

Le Royaume-Uni a traversé la période d'incertitude sans connaître de chute au niveau économique. (photo: AFP/Glyn Kirk)

Sur ce sujet
Une faute?

La croissance du Royaume-Uni est ressortie à 1,4% sur l'année 2019, en légère progression par rapport à 2018 où elle avait atteint 1,3%, en dépit des turbulences économiques du Brexit, d'après le Bureau national des statistiques, mardi (ONS). Sur le quatrième trimestre, la croissance a été nulle, selon une première estimation, après une hausse de 0,5% au troisième trimestre. La progression de l'activité dans les services et la construction a été contre-balancée par un recul de la production manufacturière.

«La croissance du PIB britannique a été particulièrement volatile au cours de l'année 2019, en partie à cause des reports d'activité liés aux changements de la date de sortie de l'UE», commente l'ONS. Les entreprises avaient notamment fait des stocks de produits et matières premières au premier trimestre pour se préparer à un possible Brexit sans accord fin mars, ce qui s'est traduit par la suite par une contraction de l'activité au second trimestre. Les stocks ont repris mais dans une moindre mesure au troisième trimestre, avant une nouvelle date de sortie de l'Union européenne fixée fin octobre, puis reportée au 31 janvier.

Le quatrième trimestre a ensuite été marqué par les incertitudes sur l'issue des élections législatives. «Nous sommes sortis du blocage et avons quitté l'Union européenne. Nous devons à présent saisir l'opportunité qui s'offre pour équilibrer (l'activité à travers le pays) et préparer notre fantastique nation pour son succès à long terme», a commenté le ministre des Finances, Sajid Javid. Plusieurs analystes voyaient dans la stagnation du PIB au quatrième trimestre un soulagement au vu du trimestre «le plus politiquement fébrile depuis des décennies», comme le remarque Ayush Ansal, directeur des investissements chez Crimson Black Capital.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Harry le 11.02.2020 17:18 Report dénoncer ce commentaire

    Le plus gros cauchemar pour nos "globalistes -mondialistes" serait que ce Brexit soit un succès et une victoire pour la Grande Bretagne.

  • Le Catalan le 11.02.2020 12:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'adore ce genre de chiffres, sortis du contexte... Vu que le Brexit a eu lieu de 31 janvier 2020, comment aurait-il pu impacter les chiffres de 2019...

  • Rigoberta Menchu le 11.02.2020 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    mais les experts ici nous avaient dit le contraire.

Les derniers commentaires

  • Laxisme le 12.02.2020 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Après, c'est facile d'avoir une bonne croissance lorsque toutes les vannes sont ouvertes et que le cadre est assoupli. Suffit de voir les USA et la Chine. Mais est-ce viable à long terme et est-ce ce dont nous voulons vraiment?

  • pffff le 11.02.2020 18:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils s’en sortaient bien avant l’euro ils sen sortiront très bien après

    • Pchiiiit le 11.02.2020 20:57 Report dénoncer ce commentaire

      Qui donne les chiffres ???

    • LEONIDAS le 11.02.2020 22:13 Report dénoncer ce commentaire

      Exact ! Très exact ! et très bien pour le peuple britannique !!

  • Harry le 11.02.2020 17:18 Report dénoncer ce commentaire

    Le plus gros cauchemar pour nos "globalistes -mondialistes" serait que ce Brexit soit un succès et une victoire pour la Grande Bretagne.

    • Doucement le 11.02.2020 20:57 Report dénoncer ce commentaire

      Ça fait combien de jour déjà qu ils sont vraiment en dehors ? 0 les négociations sont seulement en cours...

    • LEONIDAS le 11.02.2020 22:14 Report dénoncer ce commentaire

      Bravo, voici une réponse correcte !!

  • la trois le 11.02.2020 15:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    lol attendons de voir les résultats dans 1 an

  • Léon le 11.02.2020 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Et quand le Brexit luxembourgeois

    • Timm le 11.02.2020 16:14 Report dénoncer ce commentaire

      et le Luxembourg vend ou fait quoi? Il négocie des traités avec la Chine, les USA pour vendre des produits faits au Luxembourg? Et le secteur financier (passeport EU) ferme?