En France

17 janvier 2021 10:58; Act: 17.01.2021 11:00 Print

La dette au dessus de 100% du PIB pendant «dix ans»

La dette publique française restera supérieure à 100% du PIB pendant «dix ans au moins», a estimé dimanche le premier président de la Cour des comptes Pierre Moscovici.

storybild

Le ministère de l'économie et des finances, rue de Bercy, à Paris. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La dette publique française restera supérieure à 100% du PIB pendant «dix ans au moins», a estimé dimanche le premier président de la Cour des comptes Pierre Moscovici, ajoutant que l'enjeu était de s'assurer qu'elle reste «soutenable». «Nous allons vivre pendant dix ans au moins avec une dette publique supérieure à 100% du PIB. Nous allons vivre pendant au moins 5 ans, 4 à 5 ans, avec des déficits budgétaires supérieurs à 3% du PIB», a affirmé l'ancien commissaire européen invité de Radio J.

La France a dépensé sans compter depuis le printemps 2020 pour faire face à la crise sanitaire et économique, avec plus de 86 milliards d'euros déboursés pour soutenir les entreprises et le secteur de la santé. Le pays devrait ainsi avoir terminé l'année 2020 avec une dette d'environ 120% du PIB, qui devrait encore gonfler à 122,4% cette année du fait de nouvelles dépenses pour soutenir l'économie, prévoit le gouvernement.

«Est-ce que l'argent public est bien dépensé?»

Pour l'ex-élu socialiste et premier président de la Cour des comptes, il n'y a pas de problème à ce niveau de dépense publique dans le contexte de l'épidémie: «la dépense publique ne peut plus être considérée comme un ennemi. À crise exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles», a-t-il défendu. Et selon lui, «le regard doit changer» sur la perception des dépenses publiques. L'enjeu n'est pas «est-ce qu'il y a trop de déficit?», mais «comment est-ce que dans l'avenir on doit avoir une dette soutenable pour que nos enfants ne soient pas écrasés par le poids de la dette dans quelques années?», a-t-il insisté.

«Il faut se demander, avant tout, à quoi sert la dépense publique? Est-ce que l'argent public est bien dépensé? Est-ce qu'il va au bon endroit?», a encore affirmé Pierre Moscovici, qui veut renforcer cette approche dans le travail de la Cour des comptes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • veritas le 17.01.2021 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    Une grosse augmentation des impôts et des taxes en perspective. Certain sauront certainement abuser du système pour s'en mettre plein les poches. Je plains tout les petits entrepreneurs et indépendants pleinement touchés qui auront beaucoup de mal à se relever. Tant de travail et de sacrifices pendant de nombreuses années réduit à néant et peut-être la précarité en cadeau.

  • Helmutheimat le 17.01.2021 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    «Il faut se demander, avant tout, à quoi sert la dépense publique? A tout simplement engraisser ceux qui sont déjà bien gras. La France, donneuse de leçons, a le cul dans la merde depuis les années 80 et depuis elle s'entête a tenter des soit disant réformes qui ne servent à rien. Depuis les années 80, le chômage circule comme aujourd'hui la covid et les pauvres prolo se cassent le cul pour un salaire de misère pour des patrons qui bénéficient d'aides de plus en plus larges et se permettent de licencier malgré de substantiels bénéfices. C'est ceux dans dessous qui vont essuyer les plâtres.

  • Lars le 17.01.2021 14:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi restituer l impôt des frontaliers aux pays voisins ? Je suis frontalier français et je suis fier de payer mes impôts au Grand-duché ! Je suis certain qu'il en est fait un bien meilleur usage de ce côté de la frontière !

Les derniers commentaires

  • serieux le 18.01.2021 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ben on renvoie les frontaliers chez eux du coup ? au moins tous ceux qui travaillent dans la finance, non ? comme ça, ils iront toucher le chômage en France, et plus de problèmes de restitution d'impôts.

  • Comme on fait son lit ... le 18.01.2021 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    10 ans? Au moins le double, mais ne le dites à personne.

  • Non mais le 18.01.2021 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    a tous ceux qui prennent leur pied à cracher sur la france, ce sera la meme dans tous les pays européens, alors un peu de retenue

  • LuxFlag le 18.01.2021 04:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La France qui veut travailler moins pour gagner plus. Champion du blablatage, j’ai jamais vu un pays aussi lent qui gaspille un pognon fou pour discuter afin de prendre une décision. La rapidité des vaccinés reflète parfaitement l’image du pays. Ce virus met bien les pays à l’épreuve de leurs compétences. Rien qu’au niveau européen, j’ai un grand soupir silencieux pour la France.

  • TopsyKrett le 17.01.2021 22:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aaaaaaaaah la France, quel exemple magnifique. Moi je dis Bravo