Politique monétaire

15 septembre 2019 11:39; Act: 15.09.2019 11:44 Print

La Fed devrait encore desserrer la vis monétaire

Les marchés financiers tablent sur une nouvelle annonce de baisse des taux d'intérêt américains la semaine prochaine. Cela pourrait relancer la machine économique.

storybild

Jerome Powell fera son annonce mercredi dans la journée. (photo: AFP/Andrew Caballero-Reynolds)

Sur ce sujet
Une faute?

La Banque centrale américaine (Fed) devrait à nouveau baisser les taux d'intérêt mercredi en guise d'assurance contre les risques de ralentissement liés aux tensions commerciales et à la perte de vitesse en Europe. Les marchés financiers sont persuadés à plus de 80% que la Fed va baisser d'un quart de point de pourcentage (0,25%) ses taux au jour le jour comme elle l'a déjà fait fin juillet pour la première fois en dix ans.

«Il est quasiment certain qu'ils vont réduire les taux pour les placer entre 1,75% et 2%», a affirmé dans une note Paul Ashworth, économiste en chef pour les États-Unis de Capital Economics. La Fed annoncera sa décision mercredi à l'issue d'une réunion monétaire de deux jours. De nouvelles prévisions économiques sont attendues et Jerome Powell, le président, tiendra une conférence de presse dans la foulée. Face aux incertitudes commerciales et à la dissipation du stimulus des réductions d'impôts intervenues en 2018, «nous pensons que la Fed entend prendre un certain degré d'assurance» en baissant les taux, ce qui soutient l'économie, a affirmé Kathy Bostjancic d'Oxford Economics.

Par rapport à la zone euro où la croissance ne devrait pas dépasser 1,1%, selon les dernières projections de la BCE, l'expansion américaine reste relativement solide à 2% en rythme annuel au deuxième trimestre. Le consommateur, locomotive de la croissance, a toujours le moral et il y a eu des signes d'une légère remontée de l'inflation qui restent à confirmer. Un vent d'optimisme modéré a soufflé ces derniers jours sur les discussions commerciales avec la Chine, alors qu'une rencontre à haut niveau est promise début octobre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • anal le 15.09.2019 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça sent la fin on va bien souffrir

Les derniers commentaires

  • anal le 15.09.2019 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça sent la fin on va bien souffrir

    • Le Belge le 16.09.2019 08:14 Report dénoncer ce commentaire

      @anal, moi j'aurais dit que cela sentait autre chose...