Climat

23 décembre 2019 07:59; Act: 23.12.2019 10:00 Print

La finance responsable se développe aux États-​​Unis

La banque d'investissement américaine Goldman Sachs a dévoilé, dimanche, sa nouvelle politique sur les énergies fossiles plus respectueuse de l'environnement.

storybild

Le quartier général de Goldman Sachs à New York.

Sur ce sujet
Une faute?

Goldman Sachs est devenue la première grande banque américaine à renoncer à financer des forages pétroliers dans l'Arctique. Mais elle s'est aussi battue pour participer à l'introduction en Bourse du géant pétrolier saoudien Aramco.

«Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir» pour que les géants de Wall Street intègrent dans leur activité de tous les jours la prise en compte de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), remarque Tensie Wheelan, responsable du Centre pour des entreprises responsables à l'Université de New York. «Mais elles commencent à mettre des équipes en place et à imaginer des structures pour le faire», ajoute-t-elle.

Centaines de milliards de dollars

Dévoilée dimanche, la nouvelle politique de Goldman Sachs sur les énergies fossiles «montre bien que les banques américaines peuvent fixer des limites à ne pas dépasser sur le pétrole et le gaz», estime pour sa part l'association Rainforest Action Network.

Les établissements basés aux États-Unis accusent actuellement «un retard considérable par rapport à leurs homologues» sur le sujet, rappelle l'organisation dans un communiqué. Les banques européennes se sont imposées des contraintes plus poussées tandis que les banques asiatiques font des progrès rapides, note-t-elle.

Citigroup, Morgan Stanley, Bank of America ou JPMorgan Chase ont certes promis ces dernières années de prêter plusieurs centaines de milliards de dollars pour financer des projets d'énergies renouvelables ou de technologies propres. Ces établissements participent aussi à l'émission d'obligations vertes destinées à des investissements durables.

Mais ce n'est pas suffisant, juge Rainforest Action Network: si la plupart des grandes banques américaines se sont par exemple déjà engagées à réduire les prêts accordés aux sociétés exploitant le charbon, elles continuent souvent à préparer leur levée de fonds sur les marchés.

Succès des fonds «ESG»

Pour leurs clients investisseurs, les banques proposent de plus en plus de produits financiers plus sensibles aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance.

En Europe, «c'est devenu un élément central de nos conversations avec les clients, non seulement les investisseurs institutionnels mais aussi de plus en plus les particuliers», remarquait récemment lors d'un point presse John Bilton, responsable de l'équipe établissant la stratégie de gestion d'actifs chez JPMorgan Chase.

«Il serait impensable aujourd'hui pour un investisseur prudent d'envisager une entreprise ayant des problèmes de gouvernance, cela commence à devenir aussi le cas pour les problématiques environnementales et sociales», soulignait-il.

Mais même là, les progrès ne se font pas sans accroc. Face au succès croissant des fonds dits «ESG», une des responsables de la SEC, l'agence en charge de la régulation de Wall Street, est montée cette semaine au créneau.

«Nous ne savons même pas ce qu'ESG veut vraiment dire», a remarqué Hester Peirce sur la chaîne CNBC. «Je pense que nous nous trompons si nous pensons que nous pouvons nous réunir et amener les régulateurs à se prononcer sur un ensemble difforme de critères autres que la valeur financière à long terme d'une société», a-t-elle affirmé.

«Des obstacles restent à surmonter»

L'agence de notation S&P Global Ratings reconnaît, dans un document sur les critères ESG diffusé en septembre, qu'elle a rarement pris la décision de modifier la note accordée à un État ou une entreprise - essentielle pour aller négocier des emprunts avec les banques - en se basant uniquement sur un critère de cette catégorie.

Mais elle en garde certains à l’œil comme par exemple la montée en puissance des véhicules électriques qui pourrait à terme abaisser la valeur du marché des voitures d'occasion fonctionnant à l'essence ou au diesel.

«Des obstacles restent à surmonter», comme «le manque de normes» sur la définition des critères ESG, «la publication à géométrie variable» des données sur le sujet ou «les visions divergentes» sur la façon de les intégrer dans la notation, estime S&P Global Ratings.

Nouvelles initiatives saluées

La société spécialisée dans les investissements responsables Boston Common salue dans un récent rapport sur la finance verte les nouvelles initiatives comme la charte des «principes pour une banque responsable» signée par 130 banques en septembre.

Mais toutes ces mesures «ont eu peu d'impact sur la politique commerciale» des banques, est-il aussi souligné. «Les engagements pour la finance verte sont encore éclipsés par les investissements dans les énergies fossiles et peu de banques restreignent leurs crédits aux clients à forte émission de carbone ou impliqués dans la déforestation».

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • arnaud le 23.12.2019 13:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On le savais que la finance était responsable

  • Le tout c'est de tenir la barre de l'ESG le 23.12.2019 23:31 Report dénoncer ce commentaire

    Les hedge fonds sont en train de spéculer contre les entreprises qui s'investissent dans l'ESG car elles sont moins profitables du cout et cela crée des opportunités de gains par des ventes à découvert. Pas simple de tenir la barre de l'ESG, mais pourvu que ces entreprises tiennent bon.

  • Mono le 23.12.2019 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est sauvé!!!

Les derniers commentaires

  • Le tout c'est de tenir la barre de l'ESG le 23.12.2019 23:31 Report dénoncer ce commentaire

    Les hedge fonds sont en train de spéculer contre les entreprises qui s'investissent dans l'ESG car elles sont moins profitables du cout et cela crée des opportunités de gains par des ventes à découvert. Pas simple de tenir la barre de l'ESG, mais pourvu que ces entreprises tiennent bon.

  • Phi le 23.12.2019 15:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Responsable pour beaucoup de misère autour du monde .

  • arnaud le 23.12.2019 13:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On le savais que la finance était responsable

  • Mono le 23.12.2019 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est sauvé!!!