Monnaie virtuelle

02 septembre 2019 14:17; Act: 02.09.2019 14:50 Print

La Libra de Facebook pourrait nuire à l'euro

Une forte adhésion à la cryptomonnaie «Libra», annoncée par Facebook, pourrait nuire à la politique monétaire de la zone euro et à la monnaie unique.

storybild

Le géant américain Facebook espère capitaliser sur ses plus de deux milliards d'utilisateurs pour s'imposer dans les paiements, les services financiers et le commerce en ligne.

Sur ce sujet
Une faute?

Libra, le projet de monnaie virtuelle adossé à des devises programmé en juin par Facebook pour le premier semestre 2020, suscite depuis la méfiance des banquiers centraux, des politiques et des régulateurs dans le monde.

«En fonction du niveau d'acceptation de la Libra et de la pondération de l'euro dans son panier de réserves, cela pourrait réduire le contrôle de la BCE sur l'euro, nuire au mécanisme de transmission de la politique monétaire (...) et porter atteinte à la position internationale de la monnaie unique, par exemple en réduisant la demande», a averti le luxembourgeois Yves Mersch, membre du directoire de l'institut monétaire.

Espérer que les citoyens européens «ne céderont pas»

Le géant américain Facebook espère capitaliser sur ses plus de deux milliards d'utilisateurs pour s'imposer dans les paiements, les services financiers et le commerce en ligne. M. Mersch espère, lui, que les citoyens européens «ne cèderont pas aux sirènes de Facebook» en tournant le dos à la sécurité des services de paiements bien établis.

En juillet, les ministres des Finances du G7 avaient déjà alerté sur les risques pour le système financier international des projets de cryptomonnaies, comme la Libra.

Ceux-ci ne sauraient se développer sur fond de «vide réglementaire» pour des activités de services financiers, avait quant à lui prévenu en juin Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, qui a hérité en juillet de la direction d'un groupe de travail sur les cryptoactifs adossés à des devises.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Redbull 57 le 02.09.2019 14:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ai autant confiance en FB pour la création de monnaie que pour la confidentialité de mes données... À savoir zéro...

  • chaud le mouton le 02.09.2019 20:33 Report dénoncer ce commentaire

    Les banques classiques n'ont-elles pas encore compris que les clients n'ont plus confiance ? Soit elles changent leur fusil d'épaule et œuvrent un peu plus dans l'intérêt de leurs clients au lieu de leur propre intérêt. Dans le cas contraire, tout comme le brexit, les clients finiront par leur tourner le dos. On ne peut pas continuer à mépriser la population et clients sans qu'un retour de flamme n'ait lieu un jour !

  • Mayas,Minoens,Egyptiens,Romains... Nous le 02.09.2019 14:43 Report dénoncer ce commentaire

    Seuls les Etats devraient avoir le droit de battre monnaie. Facebook n'est pas un Etat, mais bon les gens sont prêts à vendre plus que leur âme au diable Facebook pour satisfaire à leur narcissisme. ça fait longtemps que c'est le début de la fin.

Les derniers commentaires

  • sceptique le 03.09.2019 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    Inquiétude infondée ... Aucun commerce au Lux ne s'adaptera à ce système de payement ... Digicash a déjà du mal à s'imposer ...

    • Bibendom le 04.09.2019 14:31 Report dénoncer ce commentaire

      On peut deja dans certains endroits utiliser du bitcoin, a Luxembourg ...

  • georgette le 03.09.2019 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On y vas lentement mais sûrement. Je ne sais pas où, mais on y va.

  • chaud le mouton le 02.09.2019 20:33 Report dénoncer ce commentaire

    Les banques classiques n'ont-elles pas encore compris que les clients n'ont plus confiance ? Soit elles changent leur fusil d'épaule et œuvrent un peu plus dans l'intérêt de leurs clients au lieu de leur propre intérêt. Dans le cas contraire, tout comme le brexit, les clients finiront par leur tourner le dos. On ne peut pas continuer à mépriser la population et clients sans qu'un retour de flamme n'ait lieu un jour !

  • realite le 02.09.2019 17:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est bien continuez à commander sur amazone et à aller sur Facebook bientôt vous travaillerez pour eux

  • red taz le 02.09.2019 16:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mouais bien dit.