États-unis

26 septembre 2017 08:52; Act: 26.09.2017 08:56 Print

La lutte contre les cyberattaques s'intensifie

Le gendarme américain de la Bourse (SEC) part en guerre contre le piratage informatique et les tentatives de manipulations de marché.

storybild

la SEC prend des mesures après avoir été elle-même victime en 2016 de pirates informatiques.

Sur ce sujet
Une faute?

Le gendarme américain de la Bourse (SEC) a annoncé la création d'une unité spéciale dédiée à la chasse aux fraudes. La décision confirme l'intensification de sa lutte contre le piratage informatique, au moment où se multiplie ce genre d'affaires.

«Les menaces et mauvaises conduites liées au piratage informatique font partie des plus grands risques pesant actuellement sur les investisseurs et l'industrie des marchés actions», a commenté lundi Stephanie Avakian, co-responsable de la division de la SEC en charge de la surveillance de l'application des règles, dans un communiqué.

La SEC a elle-même été victime en 2016 de pirates informatiques, une attaque rendue publique le 20 septembre dernier.

Groupe de travail

L'annonce de cette nouvelle initiative survient également quelques semaines après la révélation d'une attaque menée contre la firme Equifax, qui aurait compromis les données personnelles de plus de 140 millions d'Américains, 400 000 Britanniques et une centaine de milliers de Canadiens.

L'unité spéciale mise en place par la SEC va entre autres tenter de démasquer les tentatives de manipulations de marché via la diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux, les attaques informatiques visant à débusquer des informations confidentielles sur des entreprises, les intrusions dans les comptes de courtage de particuliers ou les menaces de piratage informatique adressées aux plates-formes de courtage.

La SEC a aussi mis sur pied un groupe de travail visant à développer des initiatives pour mieux identifier les mauvais comportements affectant les investisseurs particuliers.

(L'essentiel/nxp/ats)