Mode

25 juin 2019 11:35; Act: 25.06.2019 12:25 Print

La marque De Fursac va bientôt être rachetée

La maison mère des marques de prêt-à-porter Sandro, Maje et Claudie Pierlot (SMCP) a annoncé mardi être entrée en «négociations exclusives» en vue d'acquérir la maison De Fursac.

storybild

La marque De Fursac connaît une vraie dynamique.

Sur ce sujet
Une faute?

Cette acquisition, dont le montant n'a pas été précisé, sera «financée en totalité par de la dette», précise SMCP, qui souhaite ainsi investir «l'un des marchés les plus dynamiques du prêt-à-porter», selon son communiqué.

Selon Euromonitor International, le secteur est effectivement très porteur: le chiffre d'affaires mondial de la mode hommes s'est élevé à 440 milliards de dollars (389 milliards d'euros) en 2018, en croissance de 4,5% sur un an.

Fondée en 1973 et dotée d'un «fort ADN parisien», la marque De Fursac «jouit d'un positionnement unique sur le marché du luxe accessible pour homme, alliant savoir-faire tailleur, style, chic et intemporalité», estime SMCP.

Le groupe a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 41,4 millions d'euros (+5,4%) et une marge d'exploitation supérieure à celle de SMCP, selon l'acquéreur. De Fursac dispose d'un réseau de 54 boutiques dans 29 villes en France et en Suisse.

La marque qui habille Tony Parker

Connu pour ses costumes, De Fursac connaît un fort engouement à l'international, notamment auprès de la clientèle chinoise, ajoute le communiqué, qui précise que la réalisation de l'opération est envisagée avant la fin du troisième trimestre 2019.

Avec l'acquisition de De Fursac, «on entre dans un nouveau segment, celui du luxe accessible pour hommes, un segment où Sandro n'est pas forcément très présent» et qui représente environ 21 milliards d'euros, en croissance de 4,5% par an, a-t-il ajouté.

«Très fragmenté, beaucoup plus que celui de la femme» selon M. Lalonde, ce marché se décompose en trois segments: le «sportswear» avec des marques comme Lacoste, Polo ou Tommy Hilfiger, le «urban chic» avec des acteurs comme Sandro hommes, et enfin le «modern tailoring», où est positionné De Fursac, connu notamment pour avoir habillé les basketteurs Tony Parker et Boris Diaw.

(L'essentiel/afp)