En Colombie

15 octobre 2020 07:50; Act: 15.10.2020 11:05 Print

La pauvreté grandit et le virus n'est pas un allié

La pauvreté s'est accrue en Colombie, affectant 35,7% de la population l'an dernier. Mais, selon des analystes, le pire reste à venir avec la pandémie de Covid-19.

storybild

En 2019, la Colombie comptait près de 17,5 millions de pauvres, vivant avec l'équivalent de 2,8 dollars par jour, et environ 4,7 millions dans la pauvreté extrême. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La pauvreté s'est accrue en Colombie, affectant 35,7% de la population l'an dernier. Mais, selon des analystes, le pire reste à venir avec la pandémie de Covid-19, qui va annuler une décennie de progrès de la 4e économie d'Amérique latine. En 2019, la Colombie comptait près de 17,5 millions de pauvres, vivant avec l'équivalent de 2,8 dollars par jour, et environ 4,7 millions dans la pauvreté extrême avec moins d'un dollar par jour, selon le service national des statistiques (Dane).

Au total, 662 000 personnes de plus ont sombré dans la pauvreté l'an dernier, soit +1% par rapport à 2018 (34,7%) et la pauvreté extrême s'est davantage aggravée, de 8,2% à 9,6% sur la même période. Selon Jorge Ivan Gonzalez, économiste de l'université Externado, la pauvreté s'est accrue en raison d'une chute de revenus liée à un «fort» chômage, à l'augmentation du secteur informel et à la chute des cours des matières premières exportées par la Colombie.

Le confinement va avoir un grand impact

«C'est une économie très dépendante du pétrole, du charbon, des minerais, et en 2019 la demande a diminué, les prix ont baissé et cela a affecté l'ensemble de l'activité économique», a-t-il précisé. Selon le Dane, dans les 13 principales villes où vivent la majorité des 50 millions d'habitants du pays, la pauvreté a augmenté de 26,7% en 2018 à 27,6% en 2019, l'indigence de 3,9% à 4,3%.

Les localités les plus affectées ont été Quibdo (60,9%) et Riohacha (49,3%), qui comptent respectivement une importante population afro-américaine et indigène. Le confinement contre la propagation du nouveau coronavirus en 2020 «va avoir un très grand impact sur les taux de pauvreté, qui peut même nous faire reculer de dix ans», a déclaré à l'AFP Carlos Sepulveda, doyen du département d'économie de l'université du Rosario.

Entre 2016 et 2018, la pauvreté avait baissé de 36,2% à 34,7%. La Colombie est ainsi confrontée à une aggravation de la pauvreté avant même de ressentir l'impact de la pandémie, qui a entraîné la destruction de millions d'emplois et plombe l'économie.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luxo le 16.10.2020 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Comment un fonctionnaire, un enseignant ou un policier qui gagne 370€ par jour peut il se plaindre d'une baisse de son pouvoir d'achat alors qu'il y a sur terre des personnes qui vivent avec moins de 3 € par jour et au luxembourg certains doivent survivre et se loger avec 60 € par jours.

Les derniers commentaires

  • luxo le 16.10.2020 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Comment un fonctionnaire, un enseignant ou un policier qui gagne 370€ par jour peut il se plaindre d'une baisse de son pouvoir d'achat alors qu'il y a sur terre des personnes qui vivent avec moins de 3 € par jour et au luxembourg certains doivent survivre et se loger avec 60 € par jours.