Avion décrié

23 janvier 2020 07:48; Act: 23.01.2020 09:57 Print

La production du 737 MAX reprendra «avant juin»

La patron de Boeing a affirmé, mercredi, que la production de l'avion cloué au sol depuis de nombreux mois allait reprendre progressivement cette année.

storybild

David Calhoun croit toujours en l'avenir du 737 MAX. (photo: AFP/Saul Loeb)

Sur ce sujet
Une faute?

David Calhoun, le nouveau directeur général de Boeing, a ouvert mercredi une nouvelle ère chez l'avionneur, en affichant sa confiance dans le 737 MAX et en promettant plus de moyens aux ingénieurs. Le dirigeant, aux commandes depuis le 13 janvier, en remplacement de Dennis Muilenburg, a essayé de rassurer à la fois les régulateurs, les salariés, les compagnies aériennes et le président Donald Trump. Le locataire de la Maison-Blanche a fait part de sa «grande, grande déception» vis-à-vis de Boeing, dont les déboires sont susceptibles d'avoir de lourdes répercussions sur l'économie américaine.

La production du 737 MAX, plus de deux-tiers du carnet de commandes de Boeing, devrait être «relancée avant juin», a assuré M. Calhoun, lors d'une conférence téléphonique. «Nous allons reprendre lentement et de façon régulière notre production quelques mois avant» la remise en service du MAX à la mi-2020, a-t-il déclaré. Boeing avertira ses sous-traitants auparavant. Le constructeur aéronautique ne produit plus de MAX depuis janvier, en raison des retards pris dans la levée de l'interdiction de vol frappant cet avion depuis le 13 mars 2019, après deux accidents ayant fait 346 morts. Cette décision a mis sous pression les sous-traitants, obligés d'engager des cures d'austérité. C'est le cas du fabricant américain de fuselages Spirit AeroSystems, qui a dû licencier 2 800 personnes.

M. Calhoun a également assuré qu'il n'y aurait ni licenciements ni mesures de chômage technique chez Boeing. Alors que des experts s'interrogent sur l'avenir du MAX face à la défiance des voyageurs, Boeing croit toujours en cet avion vedette. «J'y crois parce que nous l'avons fabriqué. Les pilotes y croient. C'est juste que la procédure d'approbation des avions est nouvelle», a défendu M. Calhoun.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TontonBeber le 23.01.2020 18:50 Report dénoncer ce commentaire

    Logiquement, aucun passagers sain d'esprit n'acceptera de monter là dedans, ensuite on passera par principe de précaution au boycott pur et simple des compagnies qui les utilisent

  • bonsens le 24.01.2020 01:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne monterais plus dans un Boeing

  • nepu le 23.01.2020 10:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui super, et les défauts étaient lesquels exactement? Je voudrais savoir avant de prendre ce type d’avion. Et dans le cas contraire, suis-je autorisé de refuser de voler avec ce type d’avion?

Les derniers commentaires

  • El Pueblo Unido le 24.01.2020 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Il y aura surement des compagnies qui vont les acheter, autrement tonton Donald va se facher, on va voir lesquelles

  • bonsens le 24.01.2020 01:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne monterais plus dans un Boeing

  • TontonBeber le 23.01.2020 18:50 Report dénoncer ce commentaire

    Logiquement, aucun passagers sain d'esprit n'acceptera de monter là dedans, ensuite on passera par principe de précaution au boycott pur et simple des compagnies qui les utilisent

  • nepu le 23.01.2020 10:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui super, et les défauts étaient lesquels exactement? Je voudrais savoir avant de prendre ce type d’avion. Et dans le cas contraire, suis-je autorisé de refuser de voler avec ce type d’avion?

    • TontonBeber le 23.01.2020 18:51 Report dénoncer ce commentaire

      Les défauts sont toujours les mêmes ... les moteurs sont trop en avant, ce qui déplace le centre de gravité de l'appareil qui devient simplement incapable de voler