Magasins de vêtements

14 mars 2018 15:20; Act: 14.03.2018 17:00 Print

Le bénéfice grimpe pour le propriétaire de Zara

Le groupe Inditex, qui possède notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a annoncé mercredi un bénéfice de 3,37 milliards d'euros pour 2017, en hausse de 7%.

storybild

Le groupe a ouvert 183 nouveaux magasins en 2017. (photo: AFP/Miguel Riopa)

Sur ce sujet

Le géant textile espagnol Inditex, propriétaire de Zara, a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 7% pour son exercice décalé 2017, à 3,37 milliards d'euros, dépassant largement son grand rival suédois H&M. Ce résultat est très légèrement supérieur aux attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur 3,35 milliards d'euros. La hausse du bénéfice net est néanmoins plus faible qu'en 2016 (+10%) et 2015 (+15%).

Les profits engrangés par le groupe espagnol représentent quasiment le triple de ceux de H&M en 2017 (1,6 milliard d'euros). Inditex devance également son concurrent suédois en terme de chiffre d'affaires, avec 25,3 milliards d'euros de ventes contre 22,7 milliards. Les ventes ont progressé de 9%. Les ventes en ligne ont représenté 10% du chiffre d'affaires global, explique Inditex. Ce secteur spécifique a vu son chiffre d'affaires augmenter de 41% sur l'année. Le groupe a réalisé 183 ouvertures nettes de boutiques en 2017 et en compte désormais 7 475 magasins à travers le monde pour ses huit marques (Zara, Massimo Dutti, Oysho, Bershka...). Il a étendu les ventes sur Internet à cinq pays supplémentaires, tous en Asie.

Début janvier, lnditex a perdu sa place de première capitalisation boursière de la place espagnole, qu'il détenait depuis 2015, au profit de la banque Banco Santander. Le groupe basé en Galice tire sa réussite du modèle de la «fast-fashion» qui consiste à fabriquer 60% des vêtements relativement près du siège (Espagne, Portugal, Maghreb, Turquie, Europe de l'Est), pour pouvoir mettre en rayon en quinze jours des pièces collant aux tendances de la mode. Les pièces basiques (40% de la production) sont fabriquées en Asie.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lynn le 14.03.2018 15:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc, 40% fabriqués à très bas coût. Pas étonnant les bénéfices dans ses conditions.

  • pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffff le 14.03.2018 23:07 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle chance, le propriétaire pourra remonter un peu dans la liste de Forbes. On est vraiment content pour lui !

  • Zara au top le 15.03.2018 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut dire que la collection Zara a fortement évolué. Avant je n'y mettais jamais un pied, mais depuis 2-3 ans , ils se sont modernises et on y trouve des pieces originales qui sortent de l'ordinaire. C'est cela qui m'a attirée, ainsi que le bon rapport qualité-prix

Les derniers commentaires

  • Zara au top le 15.03.2018 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut dire que la collection Zara a fortement évolué. Avant je n'y mettais jamais un pied, mais depuis 2-3 ans , ils se sont modernises et on y trouve des pieces originales qui sortent de l'ordinaire. C'est cela qui m'a attirée, ainsi que le bon rapport qualité-prix

  • pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffff le 14.03.2018 23:07 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle chance, le propriétaire pourra remonter un peu dans la liste de Forbes. On est vraiment content pour lui !

  • stepup le 14.03.2018 18:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et c’est de plus en plus faible qualite

  • lynn le 14.03.2018 15:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc, 40% fabriqués à très bas coût. Pas étonnant les bénéfices dans ses conditions.

    • Mike le 14.03.2018 16:48 Report dénoncer ce commentaire

      Pourtant c'est de plus en plus cheap