Monnaie virtuelle

16 janvier 2018 15:44; Act: 16.01.2018 15:57 Print

Le bitcoin a perdu jusqu'à 18% de sa valeur mardi

Le Bitcoin, qui s'est effondré de près de 45% depuis son pic de la mi-décembre, entraîne d'autres monnaies virtuelles dans sa chute vertigineuse.

storybild

L'engouement pour les cryptomonnaies a attiré des milliers d'investisseurs individuels.

Sur ce sujet

Le prix du bitcoin a perdu jusqu'à 18% mardi pour tomber à son plus bas niveau depuis près d'un mois. La menace d'un encadrement strict des transactions sur la plus médiatisée des cryptomonnaies se fait de plus en plus précise.

La chute du bitcoin s'est propagée à d'autres monnaies virtuelles comme l'Ethereum, qui a cédé jusqu'à 23%, selon le site spécialisé Coinmarketcap, et le Ripple, dont la baisse a atteint 33%. Le site d'informations sud-coréen Yonhap s'est fait l'écho de propos du ministre des Finances de la Corée du Sud, Kim Dong-yeon, sur la volonté du gouvernement de mettre en place une série de mesures pour endiguer l'engouement «irrationnel» pour les cryptomonnaies.

45% de chute

Lundi, Séoul avait déclaré que son projet d'interdiction pure et simple des plates-formes de transactions sur les monnaies virtuelles n'était pas encore achevé et que les discussions se poursuivaient sur le sujet.

Après les informations de Yonhap, le bitcoin est tombé jusqu'à 11 191,59 dollars (9 172,14 euros) sur la plate-forme Bitstamp basée au Luxembourg, soit une baisse de 18%. En milieu de journée, il cédait 11,8% à 12 002,01 dollars (9 834,68 euros).

Sa chute avoisine désormais 45% par rapport au pic de la mi-décembre à près de 19 700 dollars (plus de 16 100 euros), amputant d'environ 130 milliards la valeur totale des bitcoins existants. Celle-ci avait été multipliée par près de 20 sur l'ensemble de 2017.

Chine et Allemagne

L'engouement pour les cryptomonnaies l'an dernier, qui a attiré des milliers d'investisseurs individuels et parfois néophytes, a conduit plusieurs pays à afficher ces dernières semaines leur volonté d'encadrer ce marché dont l'essor est favorisé par l'absence de toute réglementation spécifique.

En Chine, un responsable de la banque centrale a prôné une interdiction pure et simple des plates-formes de transactions sur les cryptomonnaies, selon un document que l'agence de presse Reuters a pu consulter.

Pékin a déjà interdit les émissions de «jetons numériques» ou tokens, les ICO (initial coin offerings, des levées de capitaux en cryptomonnaies) et limité les possibilités de «minage», c'est-à-dire de création de bitcoins.

Bruxelles aussi

Si les autorités américaines restent pour l'instant discrètes sur le sujet, des voix s'élèvent en Europe pour réclamer elles aussi la mise en place d'un cadre réglementaire. En décembre, l'Union européenne (UE) entend mettre fin à l'anonymat des transactions sur les cryptomonnaies au nom de la lutte contre le blanchiment et le terrorisme et lundi, un dirigeant de la Bundesbank allemande a plaidé pour une coordination mondiale de la réglementation.

«Il semble que l'incertitude ébranle les marchés faute de clarté sur la réglementation», a déclaré Charles Hayter, fondateur du site spécialisé Cryptocompare, ajoutant que les investisseurs «prennent des profits face à la perspective d'une montée des risques».

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Xavier le 17.01.2018 08:33 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le moment d'en acheter : )

  • Jeff le 16.01.2018 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    Elles sont où maintenant les louanges de Nabilla qui vient de perdre 18% de ses 800€ gagnés ????

  • Brice le 17.01.2018 00:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et qu est ce qu' on en a à faire de Nebila et ses 800€

Les derniers commentaires

  • John Gibbs le 17.01.2018 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Tant que tu ne vends pas tu n'as rien perdu.

  • Xavier le 17.01.2018 08:33 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le moment d'en acheter : )

    • Manu Dulux le 17.01.2018 10:48 Report dénoncer ce commentaire

      C'est surtout le moment de ne pas vendre.

  • Brice le 17.01.2018 00:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et qu est ce qu' on en a à faire de Nebila et ses 800€

  • Dangereux le 16.01.2018 21:31 Report dénoncer ce commentaire

    Et bien, elle fait peur la dite monnaie du futur...

    • Humphrey Toccard le 17.01.2018 10:49 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas la monaie du futur et toute monaie présente un risque.

  • Jeff le 16.01.2018 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    Elles sont où maintenant les louanges de Nabilla qui vient de perdre 18% de ses 800€ gagnés ????

    • Xbox460 le 16.01.2018 21:58 Report dénoncer ce commentaire

      Les monnaies électroniques font peur au capitalisme, mais que l'on soit pour ou contre c'est bel et bien l'avenir. Les monnaies de deuxièmes générations vont changer complètement notre environnement dans les prochaines années.

    • Le Curieux le 17.01.2018 07:37 Report dénoncer ce commentaire

      N'avait-t-elle pas non plus assuré qu'il n'y avait pas de risques ? Ce serait le bon moment pour que tous ceux qui viennent de perdre de l'argent lui présentent l'addition pour se faire rembourser.

    • Pierre le 17.01.2018 10:50 Report dénoncer ce commentaire

      Assuré par qui? Tout le monde sait qu'il s'agit d'un investissement risqué, bien que très intéressant, mais que potentiellement on peut tout perdre. Et de tout façon, les personnes ayant investi il y a quelques mois au moins, sont toujours largement gagnantes.

    • Dunca^n Farriway le 17.01.2018 10:51 Report dénoncer ce commentaire

      En matière de monaie, tout présente un risque à commencer par ne rien faire. Seuls les personnes qui ont cherché à vendre ont perdu.