G20 Finances

22 juillet 2018 11:09; Act: 22.07.2018 11:17 Print

Le bras de fer perdure avec les États-​​Unis

La guerre commerciale que se livrent les grandes puissances a perduré lors du G20: le FMI a regretté qu’elle entame la croissance mondiale, mais les États-Unis sont inflexibles.

storybild

La directrice du FMI, Christine Lagarde, a estimé que la guerre commerciale qui sévit depuis quelques mois pourrait réduire la croissance mondiale “de 0,5 point”. (photo: AFP/Agustin Marcarian)

Sur ce sujet

Après les taxes douanières sur l’acier et l’aluminium, visant avant tout la Chine, qui ont mis le feu aux poudres, les Etats-Unis menacent de surtaxer les importations automobiles européennes, de sanctionner les pays qui commercent avec l’Iran et ont promis de limiter de manière drastique leurs achats de produits chinois. Samedi à Buenos Aires, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a ratifié cette politique controversée, critiquée y compris par des alliés des Etats-Unis, lors du G20 des ministres des Finances et des gouverneurs de banque centrale. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, se rendra mercredi à Washington pour des pourparlers, mais pas question pour les pays européens d’accepter le diktat commercial des Etats-Unis. “Nous refusons de négocier avec un pistolet sur la tempe. C’est aux Etats-Unis de faire un pas pour enclencher une désescalade, et arranger tout ça”, a dit fermement à des journalistes le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

La veille, la chancelière allemande Angela Merkel avait assuré que L’Union européenne était “prête” à riposter à un éventuel relèvement par Washington de ses taxes sur les importations d’automobiles européennes. La directrice du FMI, Christine Lagarde, a estimé que la guerre commerciale qui sévit depuis quelques mois pourrait réduire la croissance mondiale “de 0,5 point”. Représentant de la première puissance mondiale, Steven Mnuchin a monopolisé l’attention. Il a appelé la Chine et l’Union européenne à faire des concessions pour parvenir à une relation commerciale plus équilibrée, après les déclarations fracassantes de Donald Trump qui a traité d’”ennemis” commerciaux Pékin, Bruxelles et Moscou. Face à la Chine, les Etats-Unis accusent un déficit commercial de 376 milliards USD en 2017 et compte le réduire. L’administration Trump a menacé d’imposer des taxes punitives sur la totalité des importations chinoises, qui représentaient 500 milliards de dollars en 2017.

Risques de crise dans les pays émergents

Pékin accuse Washington de vouloir déclencher “la pire guerre commerciale de l’histoire économique” et a réagi en imposant de nouvelles taxes sur des produits américains. Face au cavalier seul des Etats-Unis, les autres pays se font les apôtres du multilatéralisme. Pour le ministre brésilien de l’Economie, Eduardo Guardia, “tout ce qui va à l’encontre du libre-échange, d’un commerce basé sur les règles, doit être résolu à travers des organisations internationales, aptes à résoudre ce type de conflit”. “Le commerce mondial ne peut pas reposer sur la loi de la jungle. L’augmentation unilatérale des tarifs, c’est la loi du plus fort, ça ne peut pas être l’avenir des relations commerciales dans le monde”, a dit le ministre français. Pour lui l’Europe a une carte à jouer dans ce contexte, et doit tirer partie de sa puissance économique. “Unie, assure-t-il, elle peut faire bouger les choses.

Nous ne sommes pas condamnés à être écrasés entre une Chine qui ne cesse de gagner en puissance et des Etats-Unis qui ont décidé d’entrer dans un rapport de force avec tous les autres Etats de la planète”. L’Europe exige des Etat-unis l’exemption des surtaxes sur l’acier et l’aluminium, qui plombe son industrie sidérurgique. Elle espère que Washington épargnera son vieil allié européen, qui essuie des dégâts collatéraux, car la première puissance mondiale vise en premier lieu la Chine, numéro deux de l’économie mondiale. Le G20 Finances planche aussi sur les risques de crise dans les pays émergents, la taxation des géants du numérique, qui sont pour l’instant peu imposés. D’après une source proche des discussions, le communiqué final du G20 Finances diffusé dimanche après la clôture des débats devrait acter le risque pour la croissance mondiale des tensions commerciales, l’engagement à travailler sur la taxation du commerce numérique et l’encadrement des crypto actifs, afin d’éviter le blanchiment, la fraude et leur prise en main par des organisations terroristes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Foududuc le 23.07.2018 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Russie une menace ? .. Laissez moi rire.. C'est nous qui menace

  • torolkozo le 24.07.2018 11:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Depuis la guerre en Géorgie, l'annexion de la Crimée offerte à l'Ukraine et la guerre dans l'est de de l'Ukraine, beaucoup ont peur de la Russie, D. Trump a raison quand il dit que les pays de l'OTAN doivent augmenter leurs dépenses militaires ...

  • Bopa le 23.07.2018 11:10 Report dénoncer ce commentaire

    Si Trump apprend qu'il y a des armes de destruction massives (bombes atomiques) en France il pourrait décider une action préventive comme en Irak...

Les derniers commentaires

  • torolkozo le 24.07.2018 11:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Depuis la guerre en Géorgie, l'annexion de la Crimée offerte à l'Ukraine et la guerre dans l'est de de l'Ukraine, beaucoup ont peur de la Russie, D. Trump a raison quand il dit que les pays de l'OTAN doivent augmenter leurs dépenses militaires ...

  • Papei le 23.07.2018 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Encore les menaces russes ? Ou ? Le référendum en Crimée considéré comme illégal par certains juristes en droit international ?

  • Bopa le 23.07.2018 11:10 Report dénoncer ce commentaire

    Si Trump apprend qu'il y a des armes de destruction massives (bombes atomiques) en France il pourrait décider une action préventive comme en Irak...

  • Foududuc le 23.07.2018 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Russie une menace ? .. Laissez moi rire.. C'est nous qui menace

  • @Clopinette le 22.07.2018 23:10 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe ne peut plus compter sur les Etats-Unis mais elle doit renforcer ses relations avec ses autres partenaires de l'OTAN et du G7, sinon comment faire faire aux menaces comme la Russie par exemple?