Scandale retentissant

19 décembre 2017 10:02; Act: 19.12.2017 13:27 Print

Le «cartel de la saucisse» face à la justice allemande

La justice allemande se penche mardi sur le feuilleton du «cartel de la saucisse». Des producteurs se concertaient depuis des décennies pour saler leurs marges.

storybild

Seules quatre entreprises contestent 22,6 millions d'euros, alors qu'onze autres ont accepté de régler 71 millions d'euros. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

En 2014, une amende colossale a été infligée à une vingtaine de producteurs. Quatre des 22 groupes épinglés contestent leur sanction devant le tribunal régional de Düsseldorf, dans l'ouest de l'Allemagne, qui examine leurs arguments à partir de 8h30 et «au moins pendant 40 jours jusqu'en mai». Absentes de cette audience fleuve, d'autres entreprises condamnées ont à l'inverse exploité une faille juridique pour éviter de payer, donnant une dimension supplémentaire à ce scandale à rebondissements.

Alerté par une dénonciation anonyme, l'Office anticartel allemand avait entrepris en juillet 2009 de perquisitionner 19 sites en quête de preuves d'entente sur les tarifs du cervelas, des saucisses à griller ou du jambon. Cinq ans plus tard et avec la collaboration de plusieurs suspects, le Bundeskartellamt bouclait son enquête par l'une des plus lourdes amendes de son histoire, 338 millions d'euros, répartie entre 22 entreprises et 33 responsables physiques. «Les producteurs désignés se réunissaient depuis plusieurs décennies dans le cadre du "cercle Atlantic"», baptisé ainsi en référence à leur première rencontre dans un grand hôtel de Hambourg, révélait l'Office en juillet 2014.

«Faille de la saucisse»

Outre ces rencontres, le gendarme de la concurrence estime que plusieurs producteurs ont mené dès 2003 des discussions, la plupart du temps par téléconférence, pour imposer des hausses de prix aux commerçants de détail. Faute de définir des prix fixes pour des produits aussi variés, les sociétés concernées «se sont mises d'accord sur la marge à réaliser» pour chaque catégorie, a détaillé l'Office. De cet énorme dossier, il ne reste pourtant que quatre entreprises contestant 22,6 millions d'euros d'amende, alors qu'onze autres ont accepté de régler 71 millions d'euros, récapitulait le Bundeskartellamt, en septembre dernier.

Les autres condamnés ont réussi la prouesse d'effacer 238 millions d'euros d'amende, soit 70% de la somme initiale, en exploitant une faille légale aussitôt baptisée «faille de la saucisse» par la presse comme par les juristes. Ces producteurs, dont le puissant groupe allemand Tönnies ou le suisse Bell, ont simplement radié du registre du commerce leurs filiales condamnées et redistribué leurs actifs vers d'autres entités, échappant ainsi aux sanctions.

L'Allemagne a certes modifié sa législation en juin dernier - sans effet rétroactif -, mais cette lacune du droit promet d'être au cœur des débats devant les magistrats de Düsseldorf.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Papi Célacaux-Schon le 19.12.2017 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a de trés bonnes saucisses en France.

  • Gael le 19.12.2017 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime la saucisse!

  • Le maire de Morteau le 19.12.2017 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    Seule la saucisse de Morteau n'est pas concernée. La mafia ne passera pas à Morteau.

Les derniers commentaires

  • Papi Célacaux-Schon le 19.12.2017 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a de trés bonnes saucisses en France.

    • Bastien le 20.12.2017 08:41 Report dénoncer ce commentaire

      Dans le cochon tout est bon!

  • Gael le 19.12.2017 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime la saucisse!

    • Léo Wilms le 20.12.2017 08:42 Report dénoncer ce commentaire

      La charcutaille d'outre-rhin ne vaut pas tripette.

  • Egaalwaat le 19.12.2017 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis heureux d'être végétalien et de ne pas supporter financièrement un telle mafia

    • Louis le 20.12.2017 08:44 Report dénoncer ce commentaire

      En cherchant bien on finira par trouver un scandale concernant les produits consommés par les bouffeurs de graines.

  • Le maire de Morteau le 19.12.2017 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    Seule la saucisse de Morteau n'est pas concernée. La mafia ne passera pas à Morteau.