En France

31 mai 2019 10:15; Act: 31.05.2019 10:41 Print

Le débarquement du 6 juin 1944 dope le tourisme

Avec 94 sites attirant 5 millions de visiteurs par an, contre moins de 3 millions en 1995, le tourisme lié au débarquement connaît un essor en Normandie.

storybild

Le site le plus fréquenté est le cimetière américain de Colleville-sur-mer (Calvados): un à deux millions de visiteurs viennent chaque année se recueillir. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Les premiers musées ont été créés quatre/cinq ans après la guerre. D'abord par des Normands collectionneurs qui récupéraient partout ce que les soldats avaient laissé, puis sont nés des musées municipaux», explique Dominique Saussey, spécialiste du D Day au comité régional de tourisme (CRT). Dès 1947, une loi promeut «la conservation du souvenir du débarquement». Soixante-dix ans plus tard, en 2017, le tourisme de mémoire normand affichait 4,67 millions de visiteurs, dont 49% d'étrangers, soit 31% de la fréquentation touristique de la région.

En France, les sites de mémoire attirent environ 20 millions de visiteurs chaque année, selon le gouvernement. Parmi les étrangers visitant les sites de mémoire normands, en 2017, 20% étaient britanniques, 15% néerlandais, 14% américains, 11% allemands, 10% belges, selon le CRT. «Il y a une progression des Allemands. On a très longtemps parlé au public allié. Désormais on ouvre sur le public allemand», précise Mme Saussey. À chaque grand anniversaire la fréquentation marque un pic: 5,92 millions pour le 70e, 5,5 million pour le 65e, 5,84 millions pour le 60e.

L'intérêt pour le débarquement a fléchi dans les années 1960 et 1970, mais l'organisation de grandes cérémonies de commémorations internationales, à partir de 1984, a donné un coup d'accélérateur au phénomène.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hastalavista le 07.09.2019 06:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est à voir, notamment par respect mais le côté mercantiliste peut agacer.

  • Hugin le 31.05.2019 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Et bien ça ne nous rajeunit pas.

Les derniers commentaires

  • Hastalavista le 07.09.2019 06:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est à voir, notamment par respect mais le côté mercantiliste peut agacer.

  • Hugin le 31.05.2019 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Et bien ça ne nous rajeunit pas.