États-Unis

03 août 2021 17:55; Act: 03.08.2021 18:48 Print

Le divorce de Bill et Melinda Gates a été prononcé

Le cofondateur de Microsoft et son épouse durant 27 ans sont officiellement séparés, mais veulent continuer à travailler ensemble dans la puissante fondation qui porte leur nom.

storybild

Melinda et Bill Gates, ici photographiés en 2016, avaient annoncé leur intention de divorcer en mai dernier. (photo: REUTERS)

Sur ce sujet
Une faute?

«Après mûre réflexion et beaucoup de travail sur notre relation, nous avons pris la décision de mettre fin à notre mariage», avaient tweeté dans un communiqué commun Bill et Melinda Gates, le 3 mai 2021. Leur union, qui aura duré 27 années, a pris fin ce lundi lorsqu'un juge du comté de King, dans l'État de Washington (nord-ouest des États-Unis) a prononcé leur divorce, ont annoncé plusieurs médias américains. Melinda Gates conservera son nom d'épouse et ne recevra pas de pension alimentaire de la part de son ex-mari, selon des documents judiciaires révélés par «People».

Poursuite de la fondation caritative

Les Gates, qui ont trois enfants, avaient annoncé en mai qu'ils continueraient à «travailler ensemble au sein de leur fondation», la Bill and Melinda Gates Foundation, qui lutte contre la pauvreté et les maladies, mais qu'ils ne pensaient «plus pouvoir évoluer ensemble en tant que couple». Cette institution est considérée comme la plus grande fondation privée au monde. Elle a dépensé quelque 53 milliards de dollars en 20 ans et emploie près de 1600 personnes, selon son site officiel.

Quatrième fortune du monde

Bill Gates est, selon le dernier classement de Forbes, le quatrième homme le plus riche du monde, avec une fortune évaluée à 151 milliards de dollars. Elle le place derrière deux autres Américains, Jeff Bezos et Elon Musk (193 milliards chacun) et le Français Bernard Arnault (177 milliards), et devant le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg (131 milliards). S'il a fait fortune grâce à Microsoft, il a démissionné du poste de président en 2014 et se consacre aujourd'hui essentiellement à la philanthropie.

(L'essentiel/reg/afp)