Économie

14 septembre 2021 11:07; Act: 14.09.2021 12:21 Print

Le géant chinois de l'immobilier risque la faillite

La société Evergrande est très lourdement endettée, son passif s’élevant à hauteur de 260 milliards d’euros. Elle se trouve au bord de la faillite.

storybild

Le groupe Evergrande emploie près de 200 000 personnes. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Sa faillite éventuelle aurait des conséquences considérables en Chine: Evergrande, fleuron de l’immobilier en proie à une dette abyssale, a prévenu mardi qu’il pourrait ne pas honorer ses obligations envers ses créanciers. Comment l’un des plus grands groupes privés de Chine a-t-il pu se retrouver au bord de la faillite?

Qu’est-ce qu’Evergrande?

Evergrande est le plus gros promoteur immobilier du pays en termes de chiffre d’affaires, avec une présence revendiquée dans plus de 280 villes. Le groupe dit employer 200 000 personnes et générer indirectement 3,8 millions d’emplois. Son président, Xu Jiayin, est la cinquième fortune du pays, selon le cabinet spécialisé Hurun.

D’où viennent ses problèmes?

L’immobilier est traditionnellement l’une des locomotives de l’économie chinoise. Le secteur, qui a attiré l’an dernier plus du quart des investissements, a joué un rôle clé pour la reprise post-pandémie. Mais Pékin, qui craint une surchauffe, a durci ces derniers mois les conditions d’accès au crédit pour les promoteurs.

En vertu des nouvelles règles, Evergrande ne peut plus vendre de biens avant d’en avoir formellement fini la construction. Dans le passé, le groupe avait largement profité de ce modèle pour se financer et maintenir à flot ses activités. Récemment, plusieurs sous-traitants et fournisseurs se sont plaints de ne pas être payés. Et des chantiers ont été mis à l’arrêt.

Dans quelle situation se trouve-t-il?

Evergrande a multiplié ces dernières années les acquisitions. Il est aujourd’hui lourdement endetté. Son passif est estimé à 1 966 milliards de yuans, soit l’équivalent de 260 milliards d’euros. Lundi, des investisseurs en colère ont manifesté devant le siège du groupe à Shenzhen (sud). Evergrande a démenti être proche de la faillite.

Certains propriétaires qui ont payé en avance pour la construction de leur logement risquent de ne jamais pouvoir en bénéficier.

Le pouvoir chinois est particulièrement préoccupé par l’ampleur des prêts contractés par les grands conglomérats privés du pays et leur labyrinthe de filiales enchevêtrées. Ces dernières années, Pékin a poussé les grands groupes à une cure d’amaigrissement, à l’image de Wanda (immobilier, cinéma, parcs d’attractions), Fosun (tourisme, divertissement) ou encore HNA (tourisme, aviation).

L’espoir dans la diversification?

Outre l’immobilier, Evergrande s’est lancé dans la voiture électrique. Fondé en 2019, Evergrande Auto avait pour objectif de révolutionner le secteur et rivaliser avec le constructeur américain Tesla. Deux ans plus tard, non seulement l’entreprise ne commercialise aucun véhicule, mais, valorisée un temps à 120 milliards de dollars, elle n’en vaut plus que… 50 milliards.

Evergrande possède également un club de football, le Guangzhou FC (ex-Guangzhou Evergrande), entraîné par le champion du monde italien, Fabio Cannavaro. Le groupe est aussi présent sur le florissant marché de l’alimentaire et de l’eau minérale, avec sa marque Evergrande Spring.

Il rêvait par ailleurs d’ouvrir des parcs de loisirs «plus grands» que son rival Disney. Sur 15 parcs initialement prévus, un seul a finalement vu le jour et il n’est que partiellement ouvert. Evergrande a également investi dans le tourisme, Internet et le numérique, les assurances, la santé.

Quel avenir pour Evergrande?

Pékin a publiquement pressé le mois dernier Evergrande de régler «activement» ses problèmes d’endettement. Une démarche inhabituelle, à la mesure de l’inquiétude que la santé du groupe suscite. Inquiètes de ses capacités de remboursement, plusieurs agences internationales de notation ont abaissé leur note de solidité financière et lui ont attribué l’une des plus mauvaises.

«Une faillite d’Evergrande serait pour le système financier chinois la plus grande épreuve depuis des années», estime l’analyste Mark Williams, du cabinet Capital Economics. Malgré la pression, Pékin «ne laissera pas Evergrande faire faillite», estiment les analystes du cabinet SinoInsider, basé aux États-Unis. «Cela aurait un impact considérable sur le régime» et sa stabilité, font-ils remarquer.

«L’issue la plus probable est une restructuration avec d’autres promoteurs immobiliers qui reprendraient les projets inachevés», pronostique Mark Williams.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • la piñata masquée le 14.09.2021 11:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tant que leur faillite n’engendre pas un choc boursier qui pourrait se répercuter sur l’économie mondiale, ça ira! Les chinois nous ont déjà offert le covid en 2019, merci d’éviter une nouvelle crise économique en 2021… ça commencerait à faire un peu trop à mon goût!

  • Loca-Taire le 14.09.2021 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    Belle histoire mais moi aussi je peux faire le promoteur immobilier si la banque m'avance 260 milliards d’euros! Même au Luxembourg avec cette somme je serai LE PROMOTEUR IMMOBILIER!

  • Waouw le 14.09.2021 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    ... 260 milliards d'euro de dettes, ça c'est une somme, équivalante à la 28ième capitalisation boursière mondiale.

Les derniers commentaires

  • Peter le 15.09.2021 06:22 Report dénoncer ce commentaire

    On a aussi nos promoteurs sur-endettés au Luxembourg , quand la pyramide va s’effondrer se sera tout le secteur bâtiment qui va trinquer ...

  • Çasentlesapin le 14.09.2021 21:15 Report dénoncer ce commentaire

    Et y en a 3 autres qui suivent. Ça va faire très mal. L usine du monde est sur le point de dérailler. 260 milliard c est le pib du portugal. On vient de renverser le premier domino.

  • obelix le 14.09.2021 18:16 Report dénoncer ce commentaire

    si on paye pas une facture de 50 € on nous envoie un huissier de justice pour se remplir les poches, et là,,, on pourrais finir par se poser des questions,, mdr

  • Imperium le 14.09.2021 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    la Chine c'est 161 000 km de voies autoroutières contruitent en 30 ans. Et ce n'est rien comparé au développement des villes chinoises sur les 30 dernieres années. Bref si une entreprise qui n'est même pas top 1 peut se permettre un tel déficite avant de déclarer la faillite c'est dire la puissance économique du pays.

    • ClearView le 14.09.2021 17:10 Report dénoncer ce commentaire

      C'est surtout le signe d'un système qui s'emballe: si cette société a pu s'endetter autant, c'est bien avec la bénédiction des dirigeants du pays, qui voulaient à tout prix de la croissance économique pour faire oublier la répression sociale et politique.

    • Romanum le 14.09.2021 21:27 Report dénoncer ce commentaire

      Quantité n'est pas synonyme de qualité. Après, c'est facile d'avoir des réserves quand on peut faire tourner la planche à billet...

  • RabatJoie le 14.09.2021 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    Encore un grand patron qui va "disparaitre", ou qui va devoir faire ses excuses publiques à la télé. Le temps que le pouvoir chinois va gérer ça à sa façon, ça limitera peut-être son appétit envers le reste du monde.