En Italie

02 septembre 2018 16:30; Act: 02.09.2018 16:31 Print

Le gouvernement promet la stabilité budgétaire

Le ministre italien des Finances a assuré qu'il n'y aura plus de perturbations sur les marchés, une fois annoncé le budget 2019 qui respectera la stabilité financière.

storybild

Giovanni Tria, ministre italien des Finances. (photo: AFP/Aris Oikonomou)

Le ministre italien des Finances Giovanni Tria promet que les perturbations sur les marchés prendront fin avant la fin du mois, une fois annoncé le budget 2019 qui respectera la stabilité financière, dans un entretien dimanche avec La Repubblica.

«Le gouvernement a déjà annoncé à plusieurs reprises que la stabilité budgétaire sera respectée, et dans les prochaines semaines avec la loi de finances, ces intentions se traduiront en actions», assure le ministre, interrogé depuis la Chine où il est en visite officielle. «Alors, le spread (l'écart très surveillé entre les taux d'emprunt allemand et italien) baissera», affirme encore le ministre. Ce «spread» a atteint les 290 points de base vendredi, soit son niveau le plus élevé depuis un an. Et, «avant la fin du mois, les perturbations disparaîtront», selon M. Tria, un économiste modéré, qui n'a de cesse de rassurer les marchés sur la politique économique du premier gouvernement populiste dans un pays fondateur de l'Union européenne.

Relâchement budgétaire

Les agences de notation restent toutefois méfiantes. L'une d'entre elles, Fitch, a finalement maintenu vendredi soir la note de la dette italienne à BBB tout en se montrant pessimiste sur son évolution puisqu'elle a abaissé sa perspective de «stable» à «négative». «Après la formation d'un gouvernement de coalition, Fitch anticipe un certain relâchement budgétaire qui exposerait davantage le niveau très élevé de la dette italienne à des chocs potentiels», a-t-elle affirmé pour justifier cette décision.

Vendredi, le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a demandé à Rome de réaliser un «effort important» pour son budget 2019, attendu dans les prochaines semaines, soulignant qu'il était «dans l'intérêt de l'Italie de contrôler la dette publique». Celle-ci s'élève à 132% du PIB, le ratio le plus élevé de la zone euro derrière la Grèce.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • L'argent des autres le 02.09.2018 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    Certains pays sont très forts pour dépenser l'argent qu'ils n'ont pas çàd l'argent des autres, l'Europe et le FMI se font traiter comme des ennemis, mais sans eux, le pays fait banqueroute comme au casino!!!

  • Sal AHaririri le 03.09.2018 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    Si encore ils s'endettaient pour investir! Mais non, ils ne font qu'entretenir la mécanique.

  • Paul B le 03.09.2018 05:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est tellement vrai ce que vous dites

Les derniers commentaires

  • Sal AHaririri le 03.09.2018 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    Si encore ils s'endettaient pour investir! Mais non, ils ne font qu'entretenir la mécanique.

  • Paul B le 03.09.2018 05:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est tellement vrai ce que vous dites

  • L'argent des autres le 02.09.2018 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    Certains pays sont très forts pour dépenser l'argent qu'ils n'ont pas çàd l'argent des autres, l'Europe et le FMI se font traiter comme des ennemis, mais sans eux, le pays fait banqueroute comme au casino!!!