Football

01 novembre 2021 17:49; Act: 01.11.2021 18:42 Print

Jackpot pour les inventeurs du «spray à terrain»

Embourbés depuis sept ans dans une bataille juridique contre la FIFA, les inventeurs des sprays utilisés pour faire respecter la distance du mur depuis 2014 vont toucher 120 millions d’euros.

storybild

Les sprays ont fait leur apparition dans le football en 2014, sans que la FIFA ait payé son dû à leurs inventeurs. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La FIFA paiera 3 fois le prix négocié à l’origine. Tous les amateurs de football se souviennent de la première fois qu’ils ont vu un arbitre utiliser l’un de ces sprays devant les murs placés sur les coups francs. C’était en 2014 et les avis étaient variés sur cette innovation dans le football.

Pour les inventeurs de cette technologie, l’Argentin Pablo Silva et le Brésilien Haine Allemagne, le chemin de croix va enfin prendre fin. Un accord avait été conclu avec la FIFA pour la Coupe du monde au Brésil, pour un montant de 40 millions d’euros.

Toutefois, entre-temps, Sepp Blatter avait cessé d’être l’homme fort de la fédération internationale. C’est Gianni Infantino qui était désormais aux commandes. Et les deux inventeurs n’ont jamais vu leur argent. L’instance a continué d’utiliser ces sprays sans leur accord.

Engagés dans une bataille juridique à la Cour de justice de Rio de Janeiro contre la FIFA depuis sept ans, ils ont finalement obtenu gain de cause, et même plus qu’imaginé. La fédération de football a été reconnue coupable d’un délit de contrefaçon du brevet. Les indemnités dont devra s’acquitter la FIFA sont trois fois supérieures au montant initial et s’élèvent donc maintenant à 120 millions d’euros.

(L'essentiel/Sport-Center)