Baleines

20 décembre 2018 08:55; Act: 20.12.2018 12:32 Print

Le Japon veut relancer la pêche commerciale

Le gouvernement japonais souhaite sortir de la Commission baleinière internationale (CBI) dans le but d'échapper à ses règles et de relancer la pêche commerciale à la baleine.

storybild

Le Japon est signataire du moratoire sur la chasse de la Commission baleinière internationale, mais utilise une faille du texte qui autorise la chasse aux cétacés pour des visées scientifiques. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement japonais étudie la possibilité de sortir de la Commission baleinière internationale (CBI) dans le but d'échapper à ses règles et de relancer la pêche commerciale à la baleine, a-t-on appris jeudi. «Nous regardons toutes les options», dont celle du retrait de la CBI, a déclaré à l'AFP Yuki Morita, un responsable de l'Agence des pêches. «Rien n'est encore décidé mais tout est étudié», a confirmé un fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères.

Les deux ont insisté sur le fait que la position officielle n'avait pour l'heure pas changé, tout en rappelant que le Japon avait menacé de sortir de la CBI, dès septembre dernier, quand la Commission s'était opposée à sa demande de reprendre la pêche commerciale. Le 15 septembre, la réunion de cette instance s'était achevée par le rejet du texte phare porté par le Japon, intitulé «le chemin à suivre». Il visait à mettre en place une double voie au sein de la CBI, instance de 89 pays membres, afin de faire co-exister la préservation et la chasse commerciale des baleines. Cette dernière aurait été gérée par un «comité de la chasse à la baleine durable». La proposition aurait aussi mis fin au moratoire sur cette activité mis en place en 1986.

La plupart des Japonais disent ne pas en manger

Mais les pays défenseurs des baleines, conduits par l'Australie, l'Union européenne et les États-Unis, ont torpillé le texte nippon, par 41 voix contre 27. Le vice-ministre japonais de la Pêche, Masaaki Taniai, avait alors vivement regretté le résultat du vote et brandi l'option ultime de quitter la CBI. D'après l'agence de presse japonaise Kyodo, la décision de partir ou de rester sera officiellement prise avant la fin de l'année. En cas de retrait, il faut s'attendre à coup sûr à de vives critiques de l'étranger et un nouveau front entre les détracteurs et défenseurs de la pêche aux cétacés, que les Japonais, notamment la frange nationaliste, considèrent comme une importante tradition nippone.

Le pays s'abstiendrait cependant d'aller chasser dans les eaux de l'Antarctique. Il se contenterait d'attraper des baleines dans les mers à proximité de l'archipel, indique Kyodo. Le Japon est signataire du moratoire sur la chasse à la baleine décidé en 1986 par la CBI, mais il utilise une faille du texte qui autorise la chasse aux cétacés pour des recherches. La chair de baleine finit cependant sur les étals des poissonniers. S'il est exact qu'elle a constitué une salvatrice source de protéines dans les années de l'immédiat après-guerre, aujourd'hui, la plupart des Japonais disent ne pas en manger, ou très rarement.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stop la chasse aux balaines le 20.12.2018 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    Si personne n'en mange pourquoi en chasser?! Stop à cette chasse!

  • Honte au Japon ! le 20.12.2018 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    Honte au Japon ! Japonais mobilisez-vous !!!

  • Amaury le 20.12.2018 11:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Scandaleux

Les derniers commentaires

  • Flippy le 21.12.2018 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Les traditions ! Honte au Japon et aux japonais qui ne se battent pas contre ces traditions barbares et destructrices. La même chose, chaque année, aux îles Féroé

  • Vous oubliez qqch... le 21.12.2018 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    Chez nous,en europe, (et aux USA) il n'y plus de baleines! Pourquoi? Car certains pays de chez nous les ont deja eradiqué il y a bien longtemps!!! maintenant, on tape sur les doigts des japonnais et on ose leur dire d'avoir honte??? Nous, on devrait... car si elles n'exitent plus dans les parages... c'est la faute de nos ancetres...

  • erri le 21.12.2018 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Cette nouvelle symbolise l'arrogance perverse du gouvernement Abe actuel au Japon. Ils pensent que même si le Japon se retirait de IWC, le Japon n’a subi aucune perte ni aucun désavantage. Le retrait du Japon du Comité international est la première fois depuis le régime totalitaire d’avant-guerre «Le grand empire du Japon» qui a déclenché la guerre du Pacifique. Les Jeux olympiques 2020 et expo 2025 auront lieu dans un tel pays.

  • lynn le 21.12.2018 01:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honte honte honte....

  • Binouzeur le 20.12.2018 15:12 Report dénoncer ce commentaire

    Et l'extermination des requins ? les massacres de dauphins ? etc...