Mark Zuckerberg

01 avril 2014 08:07; Act: 01.04.2014 11:05 Print

Le PDG de Facebook payé un dollar symbolique

Mark Zuckerberg a enregistré une nette baisse de sa rémunération par le réseau social l'an dernier, notamment parce qu'il s'est contenté d'une rémunération de base pour le moins modeste.

storybild

En plus de son salaire mensuel, Mark Zuckerberg est rémunéré en nature au travers de voyages personnels payés par la société, selon le document boursier. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Selon un document boursier publié lundi en prévision de l'assemblée générale du groupe, Facebook évalue la rémunération totale de son PDG pour l'an dernier à 653 165 dollars (474 200 euros), contre 1,99 million (1,37 million d'euros) en 2012 (-67%). La quasi-intégralité de la somme correspond à des rémunérations en nature (voyages personnels en avion privé payés par Facebook car ils étaient justifiés par des raisons de sécurité). Mark Zuckerberg n'a touché aucun bonus en numéraire ou en actions, et s'est contenté d'un salaire de base symbolique de 1 dollar.

Il suit en cela l'exemple d'autres fondateurs de poids lourds de la Silicon Valley comme Google. Mark Zuckerberg reste le premier actionnaire de Facebook, et détenait fin mars la 21e fortune mondiale, estimée à 26,7 milliards de dollars (19,4 milliards d'euros), selon le magazine Forbes. La dirigeante la plus rémunérée de Facebook est sa numéro deux, la directrice d'exploitation Sheryl Sandberg, qui émarge à un peu plus de 16 millions de dollars (11,6 millions d'euros). Mark Zuckerberg a par ailleurs exercé des stock-options portant sur 60 millions d'actions Facebook, pour une valeur estimée à près de 3,3 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros), rappelle le document boursier.

Cette opération avait été annoncée en décembre, le groupe précisant à l'époque qu'une grosse partie des titres (41,35 millions de dollars, soit 30 millions d'euros) avaient été vendus sur le marché pour permettre au PDG de payer ses impôts, et presque tout le reste (18 millions de titres) avait été donné à des organisations caritatives.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Matt B le 01.04.2014 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    Bien, un bon exemple même si pour des raisons d’impôt derrière, bon exemple...

Les derniers commentaires

  • Matt B le 01.04.2014 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    Bien, un bon exemple même si pour des raisons d’impôt derrière, bon exemple...