Argentine

01 septembre 2018 12:57; Act: 01.09.2018 13:00 Print

Le peso se ressaisit après deux jours de débâcle

Après avoir perdu 20% en deux jours, le peso argentin a repris 5% à la clôture du marché des changes, vendredi.

storybild

La hausse des prix et la perte de pouvoir d'achat sont régulièrement dénoncées dans la rue. (Samedi 1er août 2018)

Sur ce sujet

Le peso argentin s'est ressaisi vendredi, regagnant près de 5% à la clôture du marché des changes, après une forte dépréciation mercredi et jeudi, qui lui a fait perdre 20% de sa valeur par rapport au dollar. L'Argentine, la 3e économie d'Amérique latine, espérait ce rebond du peso, qui s'est déprécié de plus de 50% depuis le début de l'année en raison d'une crise de confiance des Argentins et des investisseurs, dans un contexte de forte inflation. Parallèlement, la Bourse de Buenos Aires a terminé en nette hausse de 9,49%, en raison d'une forte hausse des sociétés argentines cotées à Wall Street.

Jeudi, la Banque centrale (BCRA) a porté de 45 à 60% son taux directeur et le maintiendra à ce niveau record jusqu'en décembre, afin d'encourager les placements en monnaie locale, mais le peso a continué de dévisser (-13%). Vendredi, elle est intervenue en annonçant la vente de 675 millions de dollars, une initiative bien accueillie par les marchés. Le 13 août, la BCRA avait déjà relevé de 40 à 45% son principal taux d'intérêt. Or chaque dépréciation de la monnaie en Argentine stimule une hausse des prix. L'inflation sur les douze derniers mois est d'environ 30%.

«La situation est angoissante. Ces derniers jours, nos salaires se sont dévalués de 15%», se plaint Mónica Vaccaro, une employée de banque de 46 ans. Jeudi soir, dans plusieurs villes d'Argentine, des «cacerolazos» (concerts de casseroles) ont retenti pour dénoncer la hausse des prix et la perte de pouvoir d'achat.

Une économie «dollarisée»

«Tous les Argentins sont affectés. La dévaluation du peso se reporte sur les prix, car l'économie est dollarisée. Je suis allé cette année rendre visite à mon fils en Allemagne, mais je ne pourrai pas y retourner avant bien longtemps. Chaque mois, ma retraite diminue», témoigne Lucas Perez Torres, un comptable retraité de 67 ans.

Le gouvernement doit faire lundi des annonces sur la réduction du déficit budgétaire et de nouvelles mesures pour renforcer les rentrées fiscales. L'Argentine a conclu en juin un prêt de 50 milliards de dollars avec le Fonds monétaire international (FMI). Son ministre de l'Economie Nicolas Dujovne se rendra mardi à Washington pour formaliser une accélération des versements, afin de stabiliser son économie. Le FMI a souligné vendredi sa volonté de «conclure rapidement» ces nouvelles discussions avec les autorités argentines en vue d'avancer l'aide financière pour stabiliser la troisième économie d'Amérique latine.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.