Groupe sidérurgique

10 juillet 2018 10:50; Act: 10.07.2018 13:08 Print

Le rachat d'Ilva par ArcelorMittal coince

Les engagements pris par ArcelorMittal pour la reprise du sidérurgique italien Ilva ne sont pas suffisants, estime le nouveau ministre du Développement économique, Luigi Di Maio.

storybild

La prise de contrôle d'Ilva par le géant mondial, prévue initialement pour le 1er juillet, a ainsi été repoussée à mi-septembre. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«D'ArcelorMittal, nous attendons des propositions nettement améliorées», a affirmé lundi, le ministre italien du Développement économique, Luigi Di Maio, après avoir rencontré des représentants du géant mondial. «D'une première rencontre, sur le plan environnemental, il y a des (propositions nouvelles) pas enthousiasmantes, et concernant l'emploi, il y a tout à voir: les chiffres restent les mêmes», a ajouté M. Di Maio, en précisant avoir donné mandat aux administrateurs d'Ilva d'engager une «discussion technique sur les nouvelles propositions».

ArcelorMittal, à la tête d'un consortium composé également de la Caisse italienne des dépôts (CDP) et de la banque Intesa Sanpaolo, a obtenu, début mai, le feu vert européen pour le rachat de l'aciériste italien, en se séparant, en contrepartie, de plusieurs sites en Europe, dont celui de Dudelange. Le géant mondial prévoit de reprendre 10 000 des 14 000 salariés (qui deviendront 8 500 en 2023), tandis que 2 500 doivent rester sous la responsabilité de l'administration extraordinaire de la vieille Ilva au moins jusqu'en 2023, pour des travaux liés à l'environnement.

«Je ne menace personne»

Les syndicats réclament une garantie pour tous les travailleurs et le nouveau gouvernement, formé du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et de la Ligue (extrême droite), a rouvert les discussions, entendant obtenir de nouvelles concessions d'ArcelorMittal, sur l'emploi et l'environnement. La prise de contrôle d'Ilva par le géant mondial, prévue initialement pour le 1er juillet, a ainsi été repoussée à mi-septembre. Le principal site d'Ilva est celui de Tarente (sud), particulièrement pollué.

ArcelorMittal, qui doit acquérir Ilva pour 1,8 milliard d'euros, s'est engagé à investir 2,3 milliards d'euros pour moderniser les usines et accélérer la dépollution de Tarente. «J'ai dit clairement au début de mon mandat que mes objectifs sont au nombre de deux: le niveau de l'emploi et le fait que les citoyens de Tarente puissent de nouveau respirer», a souligné M. Di Maio. «L'amélioration de la proposition sur l'emploi est l'une des conditions pour faire repartir les négociations», a-t-il insisté. «Je ne menace personne», a-t-il néanmoins clarifié, estimant que «ce ne serait pas correct» après cette «rencontre cordiale».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • olivier le 10.07.2018 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et le drame continue ''mais quand le monde ouvrier va t'il se réveiller contre ces rats du fric ??

  • werkman le 10.07.2018 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    Ce que mittal veux...dieu le veux

Les derniers commentaires

  • werkman le 10.07.2018 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    Ce que mittal veux...dieu le veux

  • olivier le 10.07.2018 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et le drame continue ''mais quand le monde ouvrier va t'il se réveiller contre ces rats du fric ??