Au Portugal

27 octobre 2019 14:20; Act: 28.10.2019 11:30 Print

Le salaire minimum devrait être augmenté de 25%

Récemment élu, le gouvernement portugais veut augmenter le salaire minimum de 25% sur quatre ans et accorder plus d'importance à l'environnement.

storybild

Le Premier ministre Antonio Costa.

Sur ce sujet
Une faute?

Le nouveau gouvernement socialiste portugais, qui a prêté serment samedi, prévoit d'augmenter le salaire minimum de 25%. Il veut aussi fermer les deux dernières centrales à charbon d'ici à la fin de son mandat de quatre ans. L'exécutif dirigé par Antonio Costa a publié dans la nuit de samedi à dimanche ses engagements sur le site du gouvernement. La promesse de revaloriser chaque année le salaire minimum pour atteindre une hausse cumulée de 25% en 2023 y figure.

Actuellement, le SMIC au Portugal s'élève à 700 euros (771 francs) brut mensuels sur 12 mois. M. Costa, qui entame son second mandat, prévoit également de ramener la dette publique de 119% du PIB à 100%. La dette du pays est la troisième plus élevée de la zone euro derrière celles de la Grèce et de l'Italie.

Le pays était sous tutelle

Le programme du gouvernement, qui sera débattu mercredi et jeudi au Parlement, fait une grande place au respect de l'environnement. Il s'engage ainsi à fermer les deux dernières centrales à charbon du pays d'ici 2023 et d'augmenter la production d'énergie éolienne et solaire. Reconduit aux élections du 6 octobre, l'exécutif socialiste entend poursuivre l'assainissement des finances publiques entamé pendant la précédente législature grâce à l'embellie de l'économie.

Celle-ci lui avait permis de mettre fin à la politique d'austérité menée par la droite quand le pays, durement frappé par la crise de la dette en 2011, s'était retrouvé sous la tutelle de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Motmot le 27.10.2019 19:21 Report dénoncer ce commentaire

    Comme toujours, bonne idée, mais à une seule condition, que l’inflation ne soit pas supérieure à l'augmentation. Pour faire plus simple, si vous avec une augmentation de 25% mais que les prix augmentent de 40%, votre pouvoir d'achat diminue... Simplicité enfantine de calcul, mais que peu de gens ont l'air de comprendre...

  • censuré le 27.10.2019 16:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo et bonne continuation.

  • Le Russe le 27.10.2019 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui mais comment tenir une promesse pareille et faire baisser le déficit en même temps?

Les derniers commentaires

  • sosa le 28.10.2019 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les retraités originaires ont quitté leur pays car dans les pays comme le Luxembourg, suisse et même la France ont gagné mieux... la vie est plus cher mais ça leur permet de payer leur maison au Portugal

  • Nico57 le 28.10.2019 07:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Regardez le prix d’une maison au Portugal et la même au Luxembourg et vous verrez que les salaires sont pas assez élevés ici au lux!

  • suis le 27.10.2019 20:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La réalité va être dure. La croissance n’est pas éternel. Les retraités partent vivre au Portugal parce que c’est moins cher. Donc ............

  • Motmot le 27.10.2019 19:21 Report dénoncer ce commentaire

    Comme toujours, bonne idée, mais à une seule condition, que l’inflation ne soit pas supérieure à l'augmentation. Pour faire plus simple, si vous avec une augmentation de 25% mais que les prix augmentent de 40%, votre pouvoir d'achat diminue... Simplicité enfantine de calcul, mais que peu de gens ont l'air de comprendre...

  • gonzi le 27.10.2019 19:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’ facile de parler pour ceux qui ont un salaire minimum de 1500 net par moi, au Portugal il ne gagne que 550 par mois et le coup de vie est très élevé. Parfois il vaut mieux réfléchir avant d’écrire