L'UE face à la crise

06 avril 2020 08:53; Act: 06.04.2020 12:28 Print

«Le temps presse, nous devons être créatifs»

Deux commissaires européens plaident, lundi, dans une tribune publiée dans la presse, pour un recours à un emprunt européen pour faire face à la crise du coronavirus.

storybild

Les commissaires européens au Marché intérieur demandent aux 27 États membres de l'UE de faire preuve de «solidarité» en créant un fonds européen financé par l'impôt. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux commissaires européens, dont le Français Thierry Breton, plaident lundi, pour un recours à un emprunt européen pour faire face à la crise du coronavirus dans une tribune publiée dans la presse, où le gouvernement allemand est critiqué pour son opposition aux «corona bonds». Sans en appeler directement à l'Allemagne, les commissaires européens au Marché intérieur, Thierry Breton, et à l'Économie, Paolo Gentiloni, demandent aux 27 États membres de l'UE de faire preuve de «solidarité» en créant un fonds européen financé par l'impôt et capable d'émettre des obligations à long terme, dans une tribune publiée en Allemagne par la Frankfurter Allgemeine Zeitung et Le Monde en France.

Selon les commissaires, ce fonds ne devrait toutefois servir qu'à financer le développement économique après la crise. Certains États européens, dont la France et l'Italie, ont dernièrement demandé à l'Allemagne et certains pays du nord de l'Europe la mutualisation de certaines dettes face aux conséquences économiques de la pandémie. Cette mutualisation, sous la forme de «corona bonds», est fortement rejetée par l'Allemagne, les Pays-Bas et d'autres pays du nord, plus vertueux sur un plan budgétaire.

Un «Plan Marshall» européen

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a elle promis, vendredi, un «Plan Marshall» européen, via le budget de l'UE pour la période 2021 à 2027, afin de relancer l'économie après la crise. M. Breton et M.Gentiloni voient du reste leur concept servir de «complément» à celui lancé par Mme von der Leyen. Selon eux, les sommes en jeu sont telles que l'UE a besoin d'un «quatrième pilier» en plus des trois autres constitués par le fonds de secours MES (Mécanisme européen de stabilité), la Banque européenne d'investissement et l'initiative à court terme de l'UE pour garantir les plans de chômage partiel des États membres.

Une chose est sûre, «le temps presse» et «nous devons être créatifs», préviennent les deux signataires de cette tribune à la veille d'une réunion des ministres des finances de l'UE qui veulent discuter des moyens financiers de lutter contre la pandémie lors d'une vidéoconférence.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pas de dettes en plus ! le 06.04.2020 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    "un fonds européen financé par l'impôt et capable d'émettre des obligations à long terme" ??? NON MERCI, l'UE a démontré son incapacité à gérer ce genre de chose. Ils savent imprimer des centaines de milliards d'euros par la BCE pour aider les banques et créer de la liquidité, alors ils n'ont qu'à faire tourner un peu plus la planche à billets et utiliser cet argent pour prendre des participations (augmentation de capital) dans les entreprises qui en ont besoin et qui seraient encore viables. Ces participations ayant vocations à être rachetées par les dites entreprises au nominal.

  • La tulipe noire le 06.04.2020 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Essuyer la dette de tous les pays européens et faire tourner la planche à billets. La voilà la solution!

  • le canard enchaîné le 06.04.2020 12:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils sont déjà très créatifs pour les emplois commission européenne ainsi que les salaires pour eux créatifs pour taxer encore les citoyens mais le faite diplomatiquement c mieux.. .

Les derniers commentaires

  • le canard enchaîné le 06.04.2020 12:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils sont déjà très créatifs pour les emplois commission européenne ainsi que les salaires pour eux créatifs pour taxer encore les citoyens mais le faite diplomatiquement c mieux.. .

  • truck le 06.04.2020 11:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore une fois l Allemagne qui refuse.c est quoi cette Europe. Ils vont encore demander un plan de rigueur comme ils l ont fait pour la Grèce après l épidémie pour faire plaisir au monde financier. que la BCE vienne en aide a son peuple

    • Harry DEPRET le 08.04.2020 17:14 Report dénoncer ce commentaire

      faire payer les fourmies pour les cigales. faire les avantages sociaux : retraite à 60 ans, 35 heures de travail semaine, TVA non déclarée, par ceux qui n'ont pas ces avantages. Dans votre logique, je vous invite personnellement à payer les dettes de vos amis, des membres de votre famille et voisins !

  • La tulipe noire le 06.04.2020 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Essuyer la dette de tous les pays européens et faire tourner la planche à billets. La voilà la solution!

  • Pas de dettes en plus ! le 06.04.2020 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    "un fonds européen financé par l'impôt et capable d'émettre des obligations à long terme" ??? NON MERCI, l'UE a démontré son incapacité à gérer ce genre de chose. Ils savent imprimer des centaines de milliards d'euros par la BCE pour aider les banques et créer de la liquidité, alors ils n'ont qu'à faire tourner un peu plus la planche à billets et utiliser cet argent pour prendre des participations (augmentation de capital) dans les entreprises qui en ont besoin et qui seraient encore viables. Ces participations ayant vocations à être rachetées par les dites entreprises au nominal.

    • Fred Maduf le 06.04.2020 10:22 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, un Fonds est surtout budgétivore et.... c'est pour éviter cela que l'on a créé la BEI en 1958....mais par contre, pour des "corona bonds" il faudrait faire de l'ingénierie financière, par ex un emprunt perpétuel comme La dette de guerre anglaise....

    • Marginal le 06.04.2020 11:12 Report dénoncer ce commentaire

      et enfin, j'espère supprimer toutes les dettes de chaque pays Européens, repartir à Zéro ferait un grand bien aux peuples.

    • harry DEPRET le 06.04.2020 17:09 Report dénoncer ce commentaire

      C'esr un peu trop facile et naïf. pourquoi la France a autant de dettes ? beaucoup trop de fonctionnaires particulièrement éducation nationale, mairie, conseils généraux, conseils régionaux - retraite à 60 ans - montant de la retraite basé sur les trois derniers mois de salaire. comparer avec l'Allemagne, retraite 67 ans - 40 heures de travail semaine. Vous voulez faire payer ceux qui travaillent pour ceux qui profitent ?

  • fifi le 06.04.2020 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    Privatisons les profits, et socialisons les dettes