Coronavirus

01 juillet 2020 15:55; Act: 01.07.2020 16:04 Print

Le tourisme perdrait jusqu'à 3 300 milliards

La pandémie de coronavirus devrait provoquer des pertes colossales pour le secteur touristique, dont le manque à gagner est estimé entre 1 200 et 3 300 milliards de dollars.

storybild

Le secteur du tourisme est l'un des plus touchés par la crise. (photo: AFP/Jose Jordan)

Sur ce sujet
Une faute?

Les restrictions liées au Covid-19 devraient se traduire ces prochains mois par un manque à gagner allant de 1 200 à 3 300 milliards de dollars pour le tourisme et les secteurs liés, selon une estimation de l'ONU publiée mercredi. Selon une nouvelle étude de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced), le tourisme, qui représentait environ 300 millions d'emplois dans le monde en 2019, est l'un des secteurs les plus touchés par la crise.

Le document se base sur une récente évaluation de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) selon laquelle la chute de la demande de voyages internationaux pourrait se traduire par une baisse de 850 millions à 1,1 milliard de touristes internationaux. À la lumière de ces chiffres, la Cnuced a élaboré trois scénarios pour évaluer le manque à gagner que devraient enregistrer le tourisme et les secteurs liés.

«Il s'agit du manque à gagner pour le tourisme et les secteurs étroitement liés, comme par exemple les hôtels et les restaurants mais aussi les producteurs qui vendent aux hôtels leurs produits agricoles, les banques qui ont accordé des prêts aux hôtels, les producteurs d'énergie, la construction, etc», a détaillé à l'AFP Ralf Peters, Chef de la Section d'information sur le commerce à la Cnuced. Le scénario intermédiaire élaboré par la Cnuced, qui est le plus proche de l'évaluation faite par l'OMT, suppose une interruption du tourisme international de huit mois et évalue le manque à gagner à 2 200 milliards de dollars, soit 2,8% du produit intérieur brut (PIB) mondial.

Jamaïque, Thaïlande, Portugal, France, Croatie très touchés

Il devrait en revanche atteindre 1 200 milliards de dollars, soit 1,5% du PIB mondial, si l'interruption ne dure que quatre mois, et 3 300 milliards, ou 4,2% du PIB mondial, si elle dure un an. «Ces chiffres nous rappellent clairement une chose que nous semblons souvent oublier: l'importance économique du secteur et son rôle de bouée de sauvetage pour des millions de personnes dans le monde entier☼, a souligné la directrice de la division du commerce international de la Cnuced, Pamela Coke-Hamilton.

«Pour de nombreux pays, comme les petits États insulaires en développement, un effondrement du tourisme signifie un effondrement de leurs perspectives de développement. Ce n'est pas quelque chose que nous pouvons nous permettre», a-t-elle ajouté, citée dans un communiqué. Selon l'étude de la Cnuced, si l'on se réfère au scénario intermédiaire envisagé, le pays le plus touché par la crise du tourisme, au regard du poids de ce secteur dans l'économie nationale, va être la Jamaïque, suivi de la Thaïlande, de la Croatie et du Portugal. En termes absolus, ce sont toutefois les États-Unis et la Chine qui vont enregistrer les manques à gagner les plus élevés, suivi de la Thaïlande, de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne, du Royaume-Uni et de l'Italie.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sonia le 03.07.2020 01:12 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sur , on perd de l'argent, maïs ou sont tille les bénéfices qu'on montre fièrement tous les ans pour qu'on n'arrive pas à tenir 3 mois sans ?Les mito!

  • milou le 01.07.2020 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @non plane prouvez ce que vous dites pour moi pas de problème avec Luxair

  • NoPlane le 01.07.2020 20:40 Report dénoncer ce commentaire

    Faites comme Luxair, vendez des billets d'avion puis annuler les vols. Malin comme système pour gagner de l'argent.

Les derniers commentaires

  • Sonia le 03.07.2020 01:12 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sur , on perd de l'argent, maïs ou sont tille les bénéfices qu'on montre fièrement tous les ans pour qu'on n'arrive pas à tenir 3 mois sans ?Les mito!

  • Asimov1973 le 02.07.2020 19:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et au lieu de couper les prix ils veulent les tarifs de l’année dernière plus encore quelque chose par contre le comfort avec la masque c’est zero et avec les restrictions on ne peut rien faire. Pourquoi donc depenser 4000€ pour se retrouver a devoir rester à l’hotel ou pire encore payer un kebab 100€ ?!?

  • evident le 02.07.2020 16:40 Report dénoncer ce commentaire

    a voir ce plagiste, ça promet, chacun son coin, défini par lui même avec ses délimitations à surtout ne pas franchir.

  • Turquie le 02.07.2020 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    L'article sur le prix du Kebab en Turquie ne m'étonne pas. J'ai vécu une situation anormale au Quad. Ceux qui ne voulaient pas acheter le CD de la randonnée à 50€ ont été aspergé d'eau sale dans la camionette transportant les touristes.

    • Boy quote le 02.07.2020 16:05 Report dénoncer ce commentaire

      N allez pas/plus en Turquie. C est tout ce qu il y a faire. Ils veulent enclencher la prochaine guerre mondiale et font tout pour que cela arrive.

    • @Boy quote le 03.07.2020 00:21 Report dénoncer ce commentaire

      S'ils étaient les seuls ! Erdogan a des confrères : Poutine, Xi Jinping, Kim Jong-un, Trump pour ne citer que les plus connus ! Le monde est fou : il a peur d'un virus alors qu'il est assis sur une barrique de poudre nucléaire !

  • Aller on change le 02.07.2020 09:55 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut faire du tourisme local/régional.Ça fera du bien à tout le monde. Et arrêtez de croire que pour passer de bonne vacances il faut se prendre en photo sur une plage à l autre bout du monde, tout le monde le fait c est nulle. Un petit montage photo suffit.c est une mentalité à changer mais le confinement a fait découvrir la vie de famille à certains alors pourquoi ne pas changer aussi le mode vacances.