Automobile dans l'UE

07 décembre 2021 09:44; Act: 07.12.2021 09:59 Print

Le «tout-​​électrique» menace un demi-​​million d'emplois

Selon une étude, la politique d'électrification de l'automobile à marche forcée pourrait détruire jusqu'à un demi-million d'emplois d'ici à 2040 chez les équipementiers de l'UE.

storybild

La Commission européenne a proposé en juillet un projet de législation qui prévoit de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dans l'UE à partir de 2035. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Ce travail commandé aux consultants de PwC Strategy& «met en évidence les risques d'une approche exclusivement axée sur les véhicules électriques pour les emplois de centaines de milliers de personnes», a déclaré la secrétaire générale de l'Association européenne des fournisseurs automobiles, Sigrid de Vries, citée dans un communiqué. Elle réclame une prise en compte de cet impact social dans les politiques publiques.

L'électrification pourrait aussi permettre de nouveaux recrutements, notamment dans les logiciels, la fabrication et l'assemblage des éléments de batteries, selon cette étude, ce qui réduirait la perte nette d'emplois à 275 000. Mais cela suppose la création d'une filière européenne compétitive de batteries face aux champions asiatiques, et les activités nouvelles ne seront pas forcément localisées dans les mêmes régions, ni les mêmes entreprises, souligne le lobby basé à Bruxelles.

«Les équipementiers automobiles ont moins d'agilité»

La Commission européenne a proposé en juillet un projet de législation qui prévoit de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dans l'UE à partir de 2035, ce qui entraînerait de facto l'arrêt des ventes de véhicules essence et diesel à cette date – y compris les versions hybrides et hybrides rechargeables – au profit des seules motorisations 100% électriques.

L'association d'équipementiers européens regroupe 3 000 entreprises qui emploient 5 millions de personnes, dont les poids lourds du secteur comme Bosch, Faurecia, Schaeffler, Valeo ou ZF. Ces entreprises, bien qu'engagées dans l'électrification des chaînes de traction automobiles, réclament «un cadre réglementaire ouvert à toutes les solutions disponibles, comme l'utilisation de technologies hybrides, d'hydrogène vert et de carburants renouvelables durables».

Elles assurent pouvoir ainsi concilier la préservation de l'emploi et la réduction des émissions de CO2, nécessaire pour lutter contre le changement climatique. «Alors que les constructeurs automobiles ont une plus grande capacité à céder ou à délocaliser des activités pour compenser une perte d'activité dans le domaine des groupes motopropulseurs, les équipementiers automobiles peuvent réagir avec beaucoup moins d'agilité, car ils sont liés par des contrats à long terme avec les constructeurs automobiles», affirme l'association qui représente aussi «des centaines d'entreprises spécialisées et de PME».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean de la Fontaine le 07.12.2021 10:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faudra résoudre la question de l'augmentation importante de la consommation d'électricité.

  • Verité à dire le 07.12.2021 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    Le choix de l'électrique, une erreur ! On fera le bilan dans 10 ans. En quoi des batteries chimiques seraient bon pour la planète ? Sans parler des terres rares et des méthodes qui vont avec...L'électrique est de la poudre aux yeux ! les scandales viendront, ont pari ? Allez rdv dans 10 ans :)

  • en belgique .... le 07.12.2021 10:04 Report dénoncer ce commentaire

    sans compter les robots fast food ...

Les derniers commentaires

  • à méditer le 07.12.2021 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    L'extraction des minerais se fait à l'aide d'énormes engins qui fonctionnent au diesel, la pollution engendrée par ces derniers ainsi que toute la chaine de transformation pour fabriquer les batteries et composants est équivalent à 10 ans de consommation en voiture thermique. Donc si je comprend bien on va creuser de plus en plus vite et profond dans les pays producteurs ( éloignés de l'Europe ). On ne fait que de déplacer le problème qui va bien sûr un jour ou l'autre nous retomber dessus.

  • autokaputt le 07.12.2021 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    et attendez la pollution que ca va faire,

  • Max. le 07.12.2021 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Ha, les lobbys automobiles recommence leur chantage à l'emploi. La dernière fois que des europolitiques avaient eu l'idée de faire réduire la pollution due aux transports, ces lobbys avaient utilisé la même pratique pour forcer l'Allemagne à mettre son véto sur le projet. Et à l'époque, l’électrique n'était encore qu'une belle utopie.

  • lulu le 07.12.2021 12:43 Report dénoncer ce commentaire

    C'est plus polluant que les centrales à charbon, au gaz, et tout le reste. Vaste enfumage et foutage de gueule.

  • Marco polo le 07.12.2021 12:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils devront trouver un nouveau job au fur et à mesure