Inquiétude

21 octobre 2020 13:05; Act: 21.10.2020 14:22 Print

Le vent du Brexit menace de couler la pêche belge

Pour les pêcheurs belges, le Brexit représente deux dangers. Si la petite flotte perd son accès aux eaux britanniques, elle perd 50 à 60% de ses revenus.

storybild

Si la petite flotte belge perd son accès aux eaux britanniques, elle perd 50 à 60% de ses revenus. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

En 1666, le roi Charles II accordait à la cité flamande de Bruges le droit perpétuel d'envoyer 50 bateaux pêcher au large de l'Angleterre. Trois siècles et demi plus tard, l'accès des pêcheurs belges aux poissonneuses eaux britanniques est menacé par le Brexit. Tout comme le «privilège de pêche» octroyé par le monarque reconnaissant envers sa terre d'exil, Robert Campbell, matelot sur le chalutier Den Hoope, incarne à lui seul ce lien spécial.

Âgé de 50 ans, ce Belge flamand est né dans un port de pêche en Angleterre, où son père est mort dans sa jeunesse. «Mon beau-père était aussi pêcheur», raconte-t-il à l'AFP alors que six membres d'équipage déchargent des caisses de sole et de carrelet sur le quai. «Il a toujours pêché dans les eaux anglaises, accosté dans les ports anglais», dit-il. «Il a rencontré ma mère et nous sommes tous venus en Belgique quand j'avais cinq ans».

50 à 60% des revenus

À l'âge de 15 ans, Robert rejoint lui aussi l'équipage d'un bateau. Il pêche depuis dans les eaux britanniques, à partir d'un port belge. Les prises réalisées par le Den Hoope dans les eaux néerlandaises ou danoises sont débarquées à Ostende. Une fois les douze tonnes de poissons et de crabes déchargées, le chalutier met le cap sur la Grande-Bretagne. Lorsque la cale est pleine de poissons, l'équipage débarque à Liverpool (nord-ouest de l'Angleterre), Milford Haven ou Swansea au pays de Galles, pour y décharger leur cargaison.

Le poisson est ensuite transporté par camion à travers l'Angleterre et le tunnel sous la Manche, jusqu'en Belgique pour y être vendu aux enchères à Ostende, port d'attache du bateau. Pour les pêcheurs belges, le Brexit représente deux dangers. Si la petite flotte perd son accès aux eaux britanniques, elle perd 50 à 60% de ses revenus, souligne l'association des propriétaires de bateaux Rederscentrale.

Et même si les négociateurs trouvent un accord préservant les quotas de pêche, le retour d'une frontière douanière et réglementaire à Douvres va provoquer embouteillages et retards. Des files d'attentes de centaines, voire de milliers de camions risquent de se former, menaçant l'acheminement rapide du poisson à Ostende, et donc sa fraîcheur.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • juju7 le 21.10.2020 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    que Johnson garde ses 12 tonnes de Poissons Lol. ce n' est rien au niveau européen. aucune concession au Royaume Uni. il est temps de mettre un point final.

  • Syt le 21.10.2020 19:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @tonton il n'a rien à céder pour quelques poissons, ils ont voulu sortir du marché unique, on sera largement gagnant pour le reste.

  • Sophie le 21.10.2020 20:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors pourquoi l’UE doit céder?

Les derniers commentaires

  • bonne question le 22.10.2020 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Si les droits de pêche comptent pour dalle, alors pourquoi la France et la Belgique sont tellement fixés de garder ces fameux droits pour risquer de n'avoir aucun accord avec les Britanniques?

  • Jaimy le 22.10.2020 00:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y aura pleins de poissons en mer Tant mieux pour la planète

  • Perfide Albion le 21.10.2020 20:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le droit d’accès au marché UE, en cas de deal, ce n‘est pas suffisant d‘après vous?

    • EUFools le 22.10.2020 01:28 Report dénoncer ce commentaire

      Deal ou pas deal les anglais auront accès au marché UE, comme tous les pays du monde suivant les règles de l'OMC. Et pareil pour l'accès des Européens au marché anglais.

  • Sophie le 21.10.2020 20:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors pourquoi l’UE doit céder?

    • EUFools le 22.10.2020 01:30 Report dénoncer ce commentaire

      Céder sur quoi ? sur le fait de repas arriver à considérer le Royaume-Uni comme un pays indépendant ?

  • Syt le 21.10.2020 19:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @tonton il n'a rien à céder pour quelques poissons, ils ont voulu sortir du marché unique, on sera largement gagnant pour le reste.

    • TontonB le 22.10.2020 01:55 Report dénoncer ce commentaire

      ok alors chacun garde ses billes comme des enfants, les poissons c'est peut être pas beaucoup, mais c'est normal que les Anglais ne les donne pas sans contrepartie. C'est une question de principe ... y'a pas écrit (bonne poire) sur le front de Bojo non plus. Et après faut pas venir se plaindre non plus.