Au Royaume-Uni

14 novembre 2019 13:35; Act: 14.11.2019 14:14 Print

Les actionnaires bien plus gâtés que les salariés

Une étude britannique bat en brèche l'idée selon laquelle les actionnaires prennent des risques en investissant.

storybild

Les actionnaires profitent plus des richesses créées que les travailleurs.

Sur ce sujet
Une faute?

Les versements aux actionnaires par les grandes entreprises au Royaume-Uni ont bondi ces dernières années, progressant six fois plus vite que le salaire moyen, révèle jeudi une étude de la confédération syndicale TUC et du centre de recherche High Pay Centre. Les actionnaires des entreprises de l'indice boursier FTSE-100, qui regroupe les cent plus grands groupes cotés au Royaume-Uni, ont vu leur rémunération bondir de 56% entre 2014 et 2018.

Dans le détail, les dividendes ont grimpé de 45% et le montant des rachats d'actions proposés par les entreprises à leurs actionnaires - généralement à un niveau plus élevé que le cours du moment, ce qui s'assimile à une prime - a plus que doublé sur la période. Au total, les entreprises du FTSE-100 ont généré des bénéfices nets de 551 milliards de livres et ont versé sur cette somme 442 milliards aux actionnaires.

Certaines années, comme en 2015 et 2016, les actionnaires ont touché davantage que les profits nets, puisque certaines entreprises les ont récompensés tout en faisant des pertes. À l'inverse, le salaire brut moyen des employés n'a progressé que de 8% entre 2014 et 2018.

«Les travailleurs devraient obtenir une juste part de la richesse qu'ils créent»

Pour les auteurs de l'étude, ces chiffres confirment que les actionnaires bénéficient d'un retour sur investissement important et constant, ce qui bat en brèche selon eux l'idée qu'ils seraient soumis à une prise de risque plus importante en investissant au capital de grands groupes. «Les travailleurs devraient obtenir une juste part de la richesse qu'ils créent, mais au lieu de cela tout est fait pour favoriser les riches actionnaires et dirigeants pendant que des familles ont du mal à joindre les deux bouts», souligne Frances O'Grady, secrétaire générale de la TUC.

Selon elle, il faut profiter de cette élection pour «changer les règles». L'étude plaide pour obliger les entreprises à accueillir un représentant des salariés au sein des conseils d'administration. Les inégalités sont au cœur de la campagne électorale avant le scrutin législatif prévu le 12 décembre prochain. Le principal parti d'opposition, le Labour, a promis d'augmenter les impôts pour les plus favorisés, tandis que les conservateurs de Boris Johnson sont considérés comme plus proches des entreprises.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Proposition le 14.11.2019 14:39 Report dénoncer ce commentaire

    Pour rétablir ce déséquilibre, les salariés devraient se voir offrir des parts de leur entreprise sous forme de prime (ancienneté, efficacité, etc.). Ils seraient doublement motivés par leur travail, au lieu d'être des outils.

  • l'ami des modos le 14.11.2019 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    travail Vs Capital, Marx avait (a toujours?) raison.

  • jms equitable le 14.11.2019 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    exemple de ce qui se passe chez RBC à belval, le resultat n'a jamais été aussi important et pourtant on va licensier pour que les actionnaire touche encore plus, par contre on ne va pas licensier les dirigeant anglais ou canadien qui ont pris de mauvaise décision mais bien les petites mains ici

Les derniers commentaires

  • patience le 15.11.2019 07:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le patron doit s enrichir plus que les salariés c est normal.

  • arnaud le 14.11.2019 22:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme partout où le capitalisme est roi. Ça se goinfre sur le dos de la masse salarial et ça nous explique que la conjoncture est difficile. Que personne ne s' etonne si les peuples sont de plus en plus nombreux à se soulever

  • Jean II le 14.11.2019 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @HofD : Patience , un jour il y aura un revers de médaille , cela approche ...

    • David le 14.11.2019 19:40 Report dénoncer ce commentaire

      Aucune chance, ya Hanouna et Pujadas à la télé ! Dormez tranquille citoyens...

  • Head of Department le 14.11.2019 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont les règles du jeu!! Vous connaissez les contraintes auxquelles vous vous exposez!! Un salarié a tout à perdre, par contre un actionnaire, un cadre a tout à gagner!! #Yipikai

    • Comme le H de Hawaï le 14.11.2019 21:50 Report dénoncer ce commentaire

      Un cadre sans personne à encadrer ?

    • patate le 14.11.2019 22:16 Report dénoncer ce commentaire

      Si c'est tellement facile, devenez actionnaire!

    • NoComent le 14.11.2019 22:53 Report dénoncer ce commentaire

      Ah HoD toujours le mot pour rire, mais pourriez vous imaginer un monde où il n'y aurait que des actionnaires et personne pour faire le travail ? Tout cet argent et rien pour le dépenser, pas de nourriture, ni de vêtements, ni voiture, ni maison, pas de services, enfin bref un retour à l'âge de pierre, tout cela parce que c'est tellement mieux d'être actionnaire... Heureusement pour nous, mais pas pour vous, la valeur d'un homme ne se mesure pas à son compte en banque

    • Têtederiendutout le 15.11.2019 08:18 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut être économe de son mépris en raison du grand nombre de nécessiteux. Chateaubriand

  • jms equitable le 14.11.2019 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    exemple de ce qui se passe chez RBC à belval, le resultat n'a jamais été aussi important et pourtant on va licensier pour que les actionnaire touche encore plus, par contre on ne va pas licensier les dirigeant anglais ou canadien qui ont pris de mauvaise décision mais bien les petites mains ici